8 Décembre 2022

    Une nouvelle direction pour la Fondation de l’Hôpital Notre-Dame de Hearst

    La Fondation de l’Hôpital Notre-Dame de Hearst se retrouve avec une nouvelle directrice. Francine Laberge, en poste depuis peu, ne perd pas de temps pour faire avancer les rouages de l’organisme. 

    Le nouveau visage de la Fondation s’inquiète des difficultés dans le système de santé et voit un besoin de renouvèlement pour l’infrastructure de l’Hôpital Notre-Dame. Devant les nombreux défis auxquels fait face le centre hospitalier, l’intérêt de Mme Laberge pour cette position était déjà grand. « C’est un poste qui m’a parlé quand je l’ai vu », raconte-t-elle. « C’est le fait d’aider ma communauté. » 

    Pour répondre à ces préoccupations, la directrice met en place un nouveau projet pour amasser des fonds dans le cadre du 50e anniversaire de l’Hôpital qui a ouvert ses portes en 1972. L’objectif de cette campagne de financement est de 2 640 000 $ et servira à l’agrandissement de l’établissement. 

    Le modus opérandi de Mme Laberge consiste à lancer un appel à l’aide à la population de Hearst. Selon elle, si 2000 membres actifs de la communauté déboursent un montant de 22 $ par mois, le résultat souhaité sera atteint en cinq ans. « Je pense que c’est un objectif atteignable par tout le monde », dit-elle. « Ce n’est pas nécessaire de donner à coups de 500 $ ou 1000 $. On peut donner 22 $ par mois, ce qui n’est pas un café par jour, et arriver à un projet qui va bénéficier à toute la population. » 

    Pour Mme Laberge, l’épanouissement de l’Hôpital Notre-Dame est une sorte d’investissement pour la population, indiquant qu’en offrant des soins de santé localement, la communauté n’aura plus à se déplacer à Timmins, Sudbury ou Ottawa pour se faire soigner. « Même un adolescent qui travaille et qui va demeurer à Hearst, ça va lui revenir, c’est un investissement. » 

    Autre projet 

    Un second projet est présenté par la nouvelle direction : la relance du mur des naissances. Le mur des naissances, c’est un endroit où les noms des bébés nés à l’Hôpital Notre-Dame de Hearst depuis son inauguration en 1972 sont affichés. Mme Laberge invite toutes les personnes qui y ont vu le jour à immortaliser leur nom en faisant un don de 50 $ à la Fondation. 

    Le président du conseil d’administration de la Fondation, Joël Lauzon, souligne l’importance de l’entraide financière dans la communauté. « Oui, tu vas avoir tes services de santé à l’hôpital, mais la qualité de vie est là à cause de la Fondation et les gens de la communauté. Juste comme exemple, les chaises que les HOG ont fournies à l’Hôpital Notre-Dame, ça fait qu’on est plus confortable et il y en a plein d’exemples comme ça », rappelle-t-il.

    Photo : Facebook de Francine Laberge

    Autres Articles