3 Décembre 2022

    Les Chevaliers de Colomb fêtent 75 ans de présence à Hearst

    Le 12 octobre dernier marquait le 75e anniversaire des Chevaliers de Colomb de Hearst. Les membres ont bien l’intention de souligner ce grand évènement au cours de la prochaine année. En 2022, les Chevaliers locaux comptent 372 membres et la mission demeure de contribuer le plus possible au bien-être de la communauté. Depuis le premier jour, près de deux-millions de dollars ont été remis en dons. 

    C’est en 1937 que les Chevaliers de Colomb ont été lancés à Hearst, mais le groupe était sous la tutelle du conseil de Kapuskasing. Dix ans plus tard, il a reçu la charte pour devenir un conseil complètement autonome, soit le 12 octobre 1947, sous le Conseil 3056. 

    À la base, les Chevaliers de Colomb forment une organisation catholique qui avait pour mission, à l’époque, de soutenir l’Église, les prêtres ainsi que les familles dans le besoin parmi ses membres. 

    « Avec le temps, nous avons élargi nos cadres pour aider les familles qui sont dans le besoin, même si elles ne sont pas membres des Chevaliers de Colomb. On a toujours été impliqués communautairement, dans tout le territoire entourant Hearst », indique M. Maurice Lemaire. 

    Le premier Grand chevalier était Lucien Tanguay et le premier aumônier fut le prêtre Pierre Grenier qui a été ensuite promu au titre de monseigneur. Le Conseil porte maintenant son nom pour l’honorer. 

    Lors des meilleures années, il y avait plus de 600 membres, ce qui équivalait à près de 10 % de la population, et puisqu’il s’agit d’une organisation pour hommes seulement, c’est-à-dire presque tous les hommes. En ce moment, il y a 372 chevaliers, mais seulement une trentaine sont des membres actifs. « Être Chevalier de Colomb ce n’est pas seulement de porter l’habit ; moi quand j’ai joint c’est parce que je cherchais un organisme qui me permettrait de donner du temps à la communauté », indique Frédérick Potvin, chevalier depuis 14 ans. « Quand j’ai commencé, je n’allais pas aux réunions, je m’impliquais dans la communauté en étant moniteur scout et ça faisait de moi un membre actif. On cherche des membres qui sont impliqués dans la communauté et que lorsqu’ils le seront moins, ils pourraient s’impliquer avec nous autres et continuer le comité », explique M. Potvin. 

    Il y a quelques activités de planifiées pour célébrer le 75e, comme un déjeuner communautaire à la salle du Club Action Hearst le 4 décembre 2022 avec la visite du Père Noël. « Le Grand chevalier, Martin Lanoix, a lancé l’idée que le Conseil érige un arbre de Noël dans le nouveau parc des Nations au centre-ville et qu’il soit décoré par des étudiants pour leur permettre de s’impliquer », explique M. Potvin. 

    Depuis sa création il y a 75 ans, le Conseil 3056-Mgr Grenier a remis plus de deux-millions de dollars. Les fonds ont, entre autres, aidé à l’achat d’équipements médicaux spécialisés pour l’hôpital et envers une nouvelle voiture pour l’Intégration communautaire plus récemment. 

    Du côté des sports locaux, l’aide financière des Chevaliers remonte jusqu’à la création des Lumber Kings dans les années 50, payant leurs frais de déplacement lorsqu’ils allaient jouer à l’extérieur de la ville. « À cette époque, il n’y avait pas d’aréna encore, mais ils sont allés aider à mettre les bandes autour de la patinoire extérieure », raconte Maurice Lemaire. 

    Les Chevaliers de Colomb ont aussi été les bâtisseurs d’une salle communautaire qui s’est trans-formée en Place des Arts pour ensuite devenir l’École Passeport Jeunesse. « Au tout début, on avait demandé un permis de construction pour faire bâtir une salle pour les Chevaliers de Colomb », se rappelle M. Lemaire. « Le maire et les conseillers de l’époque ont convoqué une réunion pour nous demander de construire un centre communautaire et culturel, puisqu’à l’époque il n’y en avait pas. Après plusieurs rencontres et négociations des engagements de chacune des parties, le projet est allé de l’avant. » 

    Autres Articles