8 Décembre 2022

    Josée Vachon vise logement et recrutement

    Josée Vachon retentera sa chance en tant que conseillère lors des prochaines élections municipales. Ce 24 octobre, elle demande un deuxième mandat aux gens de Hearst. 

    Citoyenne de Hearst depuis plusieurs années, la conseillère sortante se dit témoin d’une évolution qui a modelé la municipalité pour en faire ce qu’elle est aujourd’hui, entre autres les différentes corporations de la Ville et les projets comme Hearst Connect qui se sont avérés importants au cours des dernières années. 

    « J’ai pu voir les changements qui ont été faits au niveau des infrastructures et des services qui sont offerts. Je trouve qu’on est vraiment chanceux de vivre dans une communauté où nous avons tant de services à notre disponibilité. » 

    Pour elle, Hearst est un centre qui regroupe de tout, allant d’une éducation préscolaire au post- secondaire, avec des services de soins de santé primordiaux et une panoplie d’infrastructures pour les activités sportives, sociales et communautaires. Elle se dit fière de faire partie de cette communauté « qui se tient », d’où son intérêt pour un deuxième saut en politique municipale. 

    Pour Mme Vachon, ses quatre premières années à siéger au conseil ont été une période d’apprentissage. Ayant maintenant une meilleure connaissance des rouages qui font avancer une municipalité, elle souhaite apporter son expérience pendant les quatre prochaines années et pouvoir se pencher sur deux enjeux interreliés, soit la pénurie de main-d’oeuvre, particulièrment en santé, ainsi que le manque de logements. 

    Selon elle, la Municipalité ne pourra pas arriver, à elle seule, à résoudre ces casse-têtes. Elle mentionne aussi l’importance de l’engagement du secteur privé, soulignant la liberté de manoeuvre comparativement au conseil municipal. « Je pense que tous les doigts sont pointés vers la Municipalité. En revanche, il y a des choses qui peuvent être faites au privé et avec lesquelles la Municipalité ne peut pas compétitionner. » 

    Afin de pouvoir résoudre ces défis, il faut s’attarder à deux aspects énumérés, avance la candidate : celle de la population vieillissante de la ville et les tentatives de rapatriement de la jeunesse. « Moi j’aime l’exemple de Golden Girls. C’est ce concept où quatre femmes d’âge mûr aménagent la même propriété. » Elle dit vouloir apporter cette idée lors de la prochaine rencontre du conseil. 

    Une deuxième idée d’un partage d’habitation se retrouve dans l’initiative Canada HomeShare. Il s’agit d’un programme qui « vise à soutenir le vieillissement chez soi des personnes âgées tout en offrant des solutions de logement sures et abordables aux étudiants de niveau postsecondaire », selon l’organisme. 

    « On ne le voit pas encore dans le Nord de l’Ontario, mais ce sont des options, et ce sont des choses qui se font ailleurs », indique Mme Vachon. 

    Autres Articles