26 novembre 2022

    L’école à la maison la semaine prochaine ?

    Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente les 55 000 travailleurs de l’éducation en Ontario, a déposé un préavis de grève générale pour une période de cinq jours à compter de lundi prochain. Les directions des écoles ont déjà envoyé une lettre aux parents expliquant la prochaine semaine de cours en format virtuel. 

    Si une entente n’est pas conclue d’ici lundi prochain, les élèves devront demeurer à la maison puisque les écoles seront fermées. À défaut d’être en mesure d’accueillir les élèves de manière sécuritaire, le gouvernement de l’Ontario a demandé aux conseils scolaires d’offrir un enseignement virtuel afin de maintenir l’apprentissage des élèves. 

    La plupart des écoles remettront le matériel informatique pour faciliter les cours en ligne ce vendredi. Les enseignants et les élèves devront s’ajuster et régler les problèmes techniques eux-mêmes puisque l’appui technique ne sera pas disponible pendant la durée de la grève. 

    Le personnel syndiqué en grève comprend concierges, nettoyeurs, secrétaires, éducatrices de la petite enfance, intervenants en adaptation scolaire, assistants en thérapie de langage, technicienness en informatique, techniciennes en soutien aux applications, bibliotechniciens, conseillers en santé mentale et assiduité ainsi que techniciens en bien-être. 

    Une entente pourrait toutefois être entérinée d’ici la semaine prochaine, ce qui permettrait aux étudiants de se rendre dans les écoles. Le SFPC mentionne que les négociations au niveau salarial sont réglées ; le litige se situe au niveau du nombre d’employés à temps plein. 

    Le syndicat réclame une éducatrice de la petite enfance dans chaque classe de maternelle plutôt que seulement dans les classes de plus de 15 élèves, une augmentation quant au nombre de bibliothécaires dans les écoles, l’embauche de plus de concierges ainsi que l’augmentation du nombre de secrétaires et de superviseurs de diner. 

    Le gouvernement de Doug Ford a mentionné qu’il allait rester à la table de négociations pour tenter de conclure un accord d’ici lundi prochain. 

    Autres Articles