8 Décembre 2022

    La bientraitance envers les personnes proches aidantes, c’est l’affaire de tous !

    La bientraitance envers les personnes proches aidantes, c’est l’affaire de tous !

    Saviez-vous que les personnes proches aidantes sont susceptibles de subir de la maltraitance de multiples façons de la part d’institutions, de membres de leur entourage, de la personne dont elles s’occupent, voire d’elles-mêmes ? Essentielle, la bientraitance envers ces aidants est une démarche d’accompagnement globale qui vise à prévenir la maltraitance et à valoriser leur apport, entre autres. Voici ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

    Réalité méconnue

    La maltraitance des personnes proches aidantes demeure un phénomène peu connu. Divers intervenants se sont donc mobilisés pour effectuer des recherches afin d’enrichir les connaissances sur le sujet et de pouvoir concevoir des outils de sensibilisation et de prévention de la maltraitance. Les recherches ont notamment permis d’identifier ses principales manifestations. En voici quelques exemples :

    • La surresponsabilisation du rôle de proche aidant ;
    • Les jugements sur les façons d’assumer ce rôle ;
    • Le dénigrement de l’expertise du proche aidant ;
    • La contribution à l’appauvrissement du proche aidant.

    Responsabilité partagée

    La bientraitance envers les personnes proches aidantes est l’affaire de tous et s’ancre dans la reconnaissance sociale de ces personnes et dans les politiques publiques. En promouvant les attitudes et les comportements respectueux, la bientraitance contribue à prévenir la maltraitance. L’entourage (famille et amis), la personne aidée, la personne proche aidante elle-même et les institutions (réseau de la santé, organismes, etc.) doivent s’informer sur la maltraitance et adopter des comportements encourageant la bientraitance.

    Actions bénéfiques

    Si vous êtes un membre de l’entourage : valorisez les personnes proches aidantes, soyez bienveillant envers elles, reconnaissez leurs besoins et encouragez-les à aller chercher de l’aide.

    Si vous êtes une institution : reconnaissez l’expertise des proches aidants, accompagnez-les dans leur parcours, recommandez-leur les ressources appropriées et prenez le temps de les écouter.

    Si vous êtes proche aidant : soyez fier de votre rôle, admettez vos limites, prenez soin de votre santé et acceptez de recevoir de l’aide.

    Autres Articles