8 Décembre 2022

    Le Club Voyageur récompensé pour la qualité de ses sentiers et de ses bénévoles

    Le Club Voyageur de Hearst s’est vu décerner des honneurs par ses pairs lors du rassemblement général de l’Association de motoneige du District 15, le Corridor du Nord. L’équipe locale n’a obtenu rien de moins que le prix du Club de motoneige de l’année et le président, Serge Pominville, a été nommé bénévole de la dernière année. 

    Le Corridor du Nord regroupe les municipalités de Hearst, Geraldton, Kapuskasing, Cochrane ainsi que leurs environs. À travers la province, ces municipalités sont reconnues pour faire partie du District 15. 

    Lors de l’Assemblée générale annuelle du Corridor du Nord, cinq prix de reconnaissance sont remis et cette année le Club Voyageur est reparti avec deux, soit le Club de l’année et le Bénévole de l’année. Les récipiendaires sont choisis selon un vote par les pairs et un court examen des accomplissements réalisés par les clubs au courant de l’année. 

    Le président du Club Voyageur, Serge Pominville, a été choisi pour le prix Bénévole de l’année. « Toute l’équipe du Club Voyageur tient à féliciter notre propre président, Serge Pominville, qui a reçu le prix Volunteer Of The Year pour 2022. Merci beaucoup, Serge, pour les innombrables heures que vous avez passées à l’intérieur de notre club », peut-on lire sur la page Facebook du Club Voyageur. 

    Les bénévoles de Hearst succèdent au Club Sno Devils de Mattice à titre de Club de l’année. « On aide un peu les clubs des alentours », indique M. Pomin-ville. « Quand tu aides beaucoup tes voisins, ils s’en rappellent lorsque vient le temps de voter. Mais, tout ce travail-là ne se fait pas tout seul. Il faut dire un grand merci à toute notre équipe de bénévoles toujours dévouée. Ce n’est pas rien : on s’occupe de plus de 800 kilomètres de trail. » 

    Retouches beauté aux sentiers 

    Au cours de la dernière saison estivale, l’équipe n’a pas chômé. Le club local a investi dans la réparation et l’entretien de ses sentiers grâce, entre autres, à une somme de 20 000 $ reçue via la nouvelle taxe sur l’hébergement. Ce genre de travail vise à égaliser les pistes en bouchant des creux. C’est surtout pour faciliter la maintenance et du même coup être moins dure sur la machinerie. 

    « Tous les projets qu’on fait nous permettent d’ouvrir les sentiers plus vite, environ une semaine ou deux », indique le président du club. « Si on ouvre une semaine ou deux plus vite, ça veut dire que nos motels, nos restaurants, nos stations d’essence vont avoir de l’achalandage plus vite. » 

    Outre une ouverture de saison hâtive, le responsable du club réitère que l’entretien des chemins de plaisance répond aussi à une question de sécurité envers les bénévoles qui oeuvrent pour l’organisme. Nous avons des défis à gérer avec des pistes qui se situent sur un terrain marécageux, souligne M. Pominville. 

    Les responsables du déneigement des sentiers se font toujours un devoir de les entretenir de manière professionnelle. D’ailleurs, l’amélioration des pistes en période estivale aide grandement au travail. « Tous les trous qu’il y a, qui ont été bouchés, ça peut prendre jusqu’à une heure pour passer par-dessus si tu restes pris, parce qu’une fois coincé avec ta machine, tu ne sors pas de là tout seul », dit-il avec le sourire. 

    Photo : Page Facebook du Club voyageur

    Autres Articles