3 Décembre 2022

    La zoothérapie au service des clients du Dr Gilles Lecours

    Le stress et l’anxiété font maintenant partie intégrante d’une grande partie de la population. Pour contribuer au bien-être de ses patients, Gabrielle Lecours, hygiéniste dentaire chez le dentiste Dr Gilles Lecours présente son coéquipier de travail et membre de sa famille, Kaybee, aux personnes fréquentant l’établissement. 

    Kaybee est une chienne de type Labradoodle australien. Selon le site Web du Dr Gilles Lecours, elle est amicale, douce, apaisante et hypoallergénique. Le tout a débuté lorsque l’hygiéniste dentaire a amené l’animal au travail pour quelques visites spontanées. C’est en l’observant agir au bureau que Gabriel a vu en Kaybee quelque chose de spécial. 

    C’est à ce moment que l’entrainement de la chienne a débuté avec les membres de sa famille. La première étape était de faire coucher l’animal sur ses proches afin de simuler un patient qui la flatte. Toute la famille a constaté comment elle était calme, apaisante et se laissait surtout faire sans broncher. 

    Après quelques recherches, la professionnelle de la santé dentaire décide d’appeler le bureau d’un dentiste de l’Alberta qui pratique avec un chien comme soutien émotionnel. L’équipe de l’Ouest a partagé les coordonnées du site ADA Registry avec celle de Hearst. C’est grâce à ce site que Mme Lecours a répondu aux critères afin d’obtenir la certification pour Kaybee. 

    Une fois la certification reçue, Mme Lecours n’a pas eu de crainte à apporter sa chienne chaque jour au travail, et ce depuis le 26 juin 2019. Les petits comme les grands en bénéficient selon le personnel de la clinique. « Une fois, un jeune client arrive au bureau en pleurant. On lui a présenté Kaybee. La chienne s’est assise sur lui et tout de suite, l’enfant s’est senti en sécurité. Quand est venu le temps de la piqure, Kaybee a décidé de lécher le front du Dr Lecours, ça a fait changer les idées à l’enfant. » 

    Pendant que Gabrielle a dû s’absenter pour un congé de maternité, sa mère, Nicole, qui est à l’administration de la clinique, a fait certifier sa chienne Sunshine, également une Labraddoodle australienne, afin de pallier l’absence de Kaybee. 

    Les zoothérapeutes ont leur propre local, ce qui les empêche de se promener dans tous les bureaux. Elles sortent seulement lorsque leur service est demandé par les clients. « Une autre fois, la chienne a aidé un client aveugle. Tous les deux se sont endormis tellement ils étaient relax », a mentionné Mme Lecours. 

    Depuis l’âge d’un an, Kaybee agit comme soutien émotionnel et elle est maintenant âgée de quatre ans. 

    La zoothérapie est une méthode basée sur la présence d’un animal dans le but d’améliorer la santé mentale ou physique d’une personne préconisée depuis plus de 20 ans aux États-Unis et au Canada. Ses bienfaits ne sont plus à démontrer. Cette pratique est de plus en plus utilisée dans les petites, moyennes et grandes entreprises. 

    Entre autres, l’Université d’Ottawa propose un programme de chiens de thérapie via le département Promotion de la santé, en partenariat avec Ottawa Therapy Dogs. 

    Autres Articles