3 Décembre 2022

    Daniel Lemaire mise sur l’expérience

    Ce 24 octobre, Daniel Lemaire cherchera à se faire élire comme conseiller municipal à la Ville de Hearst pour un cinquième mandat. Le doyen des conseillers se dit encore passionné d’oeuvrer pour sa communauté. 

    Il mise grandement sur son expérience acquise au cours des dernières années pour inciter la population de Hearst à le reconduire à la table du conseil de ville. Il espère pouvoir rester en poste afin de mener à bien différents projets déjà entamés, comme l’augmentation du montant de lits au Foyer des Pionniers et celui de la corporation sans but lucratif qui répondrait à une demande de logements pour les personnes âgées autonomes. « Pour moi, il y a beaucoup d’enjeux auxquels j’aimerais pouvoir prendre part au cours des quatre prochaines années », indique le candidat. 

    Se tournant vers l’avenir il cible plusieurs priorités, comme le manque de logements, le faible taux de main-d’oeuvre, le recrutement des professionnels de la santé, la rétention citoyenne, la diversité culturelle de la municipalité et la crise climatique. « Je crois définitivement que la Ville peut jouer un rôle envers les changements climatiques, je crois que le prochain mandat sera un mandat de transition », dit-il. « Je pense être d’accord avec tous les autres membres qui se présentent. Je crois que nous avons tous un peu la même vision des problématiques. » 

    Pour aborder la problématique de la main-d’oeuvre et de la rétention citoyenne, une solution possible qui pourrait être réinstaurée à Hearst selon M. Lemaire, seraient des sessions d’information avec les entreprises. « Dans le passé, la Corporation de développement économique organisait ces sessions avec les employeurs », rappelle-t-il. « Un panel où ils pouvaient exposer leurs besoins et on invitait les étudiants à venir rencontrer les employeurs. Depuis la pandémie, c’est quelque chose qui a manqué. » 

    En plus des séances informatives, le conseiller sortant pense important de rapporter des évènements comme les déjeuners du maire pour souligner l’arrivée des nouveaux habitants et le souper des bénévoles. Il s’agit de deux rassemblements qui contribuaient à solidifier l’identité et l’appartenance à la communauté. 

    « Nos activités ont repris, et je pense qu’il faut encourager la population à reprendre les activités », précise-t-il. 

    Autres Articles