3 Décembre 2022

    Des étudiants de l’UdeH iront à Yellowknife dans un but éducatif

    L’Université de Hearst a signé une entente de collaboration avec le Collège nordique francophone des Territoires du Nord-Ouest, une première depuis son autonomie. Les représentants des deux établissements ont signé ce partenariat de nature pédagogique hier à Hearst. 

    Le Collège nordique francophone des Territoires du Nord-Ouest existe depuis onze ans et cherche des partenaires pour élargir son offre de programmation universitaire francophone dans le nord du pays et permettre à leurs apprenants d’obtenir des crédits. 

    Un premier cours conjoint sera offert au printemps 2023 à la population de l’Université de Hearst et du Collège nordique francophone, mais aussi à l’ensemble de la population francophone du pays, grâce à des cours en bimodalité ou en virtuel. « Je suis persuadé que nous n’aurons pas de difficulté à remplir notre classe de 25 », indique de manière convaincante Luc Bussières, recteur de l’Université de Hearst. 

    Après deux semaines d’apprentissage, les étudiants se rencontreront à Yellowknife pour une période d’une semaine. Le thème du cours ainsi que d’autres détails seront annoncés à une date ultérieure. Et, d’autres cours seront également élaborés et offerts dans les années à venir. 

    Le recteur de l’Université, Luc Bussières, et le directeur général du Collège, Patrick Arsenault, estiment qu’il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant pour les deux institutions d’enseignement. « Ça s’inscrit dans la volonté de l’établissement d’accroitre sa visibilité à l’échelle nationale, et de faire connaitre davantage son offre francophone unique en Amérique du Nord, basé sur un modèle innovateur qui permet à chaque étudiante et à chaque étudiant de suivre un cours à la fois en vue de l’obtention d’un baccalauréat », indique M. Bussières. 

    Du côté du Collège nordique francophone, M. Arsenault mentionne qu’à travers ce partena-riat, on souhaite augmenter les capacités pédagogiques et rendre l’éducation plus accessible à la francophonie ténoise. « Il s’agit d’une belle occasion d’offrir à notre population étudiante des expériences et des rencontres enrichissantes entre franco-phones de partout au pays. » 

    Le Collège nordique francophone est un organisme sans but lucratif qui a pour mission d’offrir des programmes de formation postsecondaire et continue, et des cours de langues. Sa clientèle est composée d’apprenants provenant de diverses communautés des Territoires du Nord-Ouest et d’ailleurs. L’année dernière, près de 460 francophones fréquentaient l’établissement. 

    Le directeur général indique que le Collège est le seul organisme à offrir ce type de formations en français au nord du 60e parallèle dans le monde. Les Territoires du Nord-Ouest comptent 11 langues officielles, dont le français. Près de 10 % de la population de cette région parle français. 

    Autres Articles