8 Décembre 2022

    Des élèves mettent en valeur la campagne avec l’art 

    Gens de la ville, quest-ce qui pourrait bien représenter la campagne ? Champ, ferme, maison en bois… Cest ce qu’ont tenté dillustrer des élèves du programme MédiArts du Collège catholique Franco-Ouest.

    ______________________

    Charles Fontaine – IJL – Réseau.Presse Le Droit

    Une partie des élèves de 7e et de 8e année avaient pour mandat de prendre des photos de ce qui représente la campagne pour eux. L’autre moitié devait rédiger un poème pour accompagner la photo. Ces douze œuvres sont imprimées et affichées à l’extérieur du Musée du canton d’Osgoode.

    Grâce aux fonds des Initiatives rurales de la Ville d’Ottawa, le MASC (Multicultural art for school and communities) a pu mener ce projet éducatif avec les élèves et des artistes professionnels à terme. Le MASC est une organisation communautaire bilingue d’Ottawa qui mène des projets artistiques avec des gens de tous âges.

    Découvrir la campagne différemment

    Le but des élèves était de refléter leur vision personnelle du milieu rural à travers l’art. Les jeunes ont visité le Baxter Conservation Area, le Musée du canton d’Osgoode, ainsi que la ferme familiale Waupoos pour prendre des photos.

    « C’est un peu ça le but du projet, que les gens puissent rencontrer d’autres gens de leur communauté et connaître la vie de campagne », souligne la directrice de la programmation francophone chez MASC, Chantal Racine.

    « Je voulais que les gens puissent découvrir leur communauté sous une nouvelle lentille. Je voulais faire découvrir de nouveaux endroits. Les poèmes, ça nous amène ailleurs, ça nous fait rêver », ajoute-t-elle.

    Le photographe professionnel Shaun Elie et l’auteure-compositrice-interprète Janie Renée ont accompagné les élèves dans leur processus artistique.

    Sortir de son environnement

    « Mon passage dans ton champ», accompagné d’une photo d’un lapin noir, ou bien «Seule dans mon milieu », suivi d’une photo d’une horloge, sont quelques-unes des créations que l’on peut découvrir.

    Les élèves ont bien aimé réaliser ces créations. Ils ont dû sortir de leur zone de confort pour ce projet, puisque la plupart vivent en ville.

    « Quand ils ont compris que le but est de permettre aux gens de la ville d’en apprendre plus sur la campagne, là il y avait un élément plus intéressant. Ils voulaient aller chercher l’intérêt de la campagne. Ça les a fait sortir de leur environnement », a remarqué la coordonnatrice du programme Médi’Arts du Collège catholique Franco-Ouest pour les élèves de 7e et 8e années, Véronic Proulx.

    Pour Mme Racine, la langue a été un élément rassembleur dans le processus.

    « L’art, c’est la culture. Et en français, la culture est reliée à la langue. Ça nous permet de faire des projets où les jeunes se retrouvent en français. Ils ont parlé avec des artistes francophones. Les arts, c’est une forme d’expression incroyable. C’est une façon de se débarrasser de certaines émotions dans certains cas », soutient-elle.

    Les œuvres d’art devraient demeurer au Musée du canton d’Osgoode pendant deux ans.

    Autres Articles