3 Décembre 2022

    Un voyage au nord du Manitoba : un prix qui sort de l’ordinaire !

    Churchill, jour 3 – tournée de la ville à pied

    C’est samedi, le 27 aout, et pour notre dernière journée à Churchill, Gaëtane et moi avions prévu visiter les points d’intérêt en ville, et faire la tournée des boutiques de souvenirs, évidemment !

    Nous commençons par le port. Malheureusement, il est fermé depuis deux ans… pourtant c’était le moteur économique de Churchill. On espère cependant sa réouverture d’ici quelques années, en partie pour renforcer la présence du Canada dans le Grand Nord et aussi, avec le réchauffement climatique dans l’Arctique, il pourrait devenir une importante liaison vers l’Europe pour le transport du grain, notamment. Mais pour l’instant, c’est le tourisme qui fait vivre les gens de la place.

    Ensuite, au musée Itsanitaq, nous avons découvert une collection d’art inuit particulièrement éducative ! Elle comprend des centaines de sculptures, historiques et contemporaines, miniatures et de grandeur nature, qui illustrent le mode de vie des populations aux abords de la baie d’Hudson. On y vend également des livres et des souvenirs… où j’ai acheté une tuque « chaude pour l’hiver » ! L’église anglicane aussi est extraordinaire : datant de 1892, elle a une histoire particulière et ses vitraux sont magnifiques, de véritables œuvres d’art.

    Puis, au Arctic Trading Company nous avons déniché des trésors d’artisanat local, tels que des articles perlés sur place, des mocassins, des mitaines et des bijoux. J’ai énormément de respect pour les personnes qui sont capables d’exécuter ce genre de tâches, avec autant de minutie et de délicatesse.

    Pour finir, nous sommes allées passer du temps à la plage au bord de la baie d’Hudson, à quelques mètres de notre hôtel. Rien d’ordinaire là non plus ! Il y a deux ou trois ensembles de bancs placés en cercle autour d’un gros fire pit. Malgré les affiches incitant les gens à la prudence en raison de la possible présence d’ours polaires, l’ambiance est relax ! À côté, un bateau a été installé sur le sable exprès pour y monter afin d’observer les bélougas ou de se protéger contre les ours polaires tout en faisant un piquenique.

    Devant l’inukshuk géant qui semble veiller sur la communauté, nous avons mis les pieds dans l’eau, le temps d’une photo (ok, 50 pour être franche !!). Elle est très froide, mais il faisait chaud (24 oC) et des jeunes se baignaient !!

    Partout, on a rencontré des gens souriants, serviables et jasants, la plupart en français en plus !

    Ce soir-là, notre départ vers Winnipeg était prévu pour 19 h 30, mais une urgence médicale parmi le personnel du train a fait en sorte qu’il fut annulé, remis au lendemain. Chanceuses, nous retournons coucher au même hôtel. C’est comme chez nous ! Avoir voulu rester plus longtemps, nous aurions même pu louer un logement pour 25 % de notre revenu. Tout le monde y a droit, et le prix du loyer est plafonné à 1200 $ par mois. En fait, je n’ai vu que cinq ou six maisons unifamiliales. Le reste, ce sont ces appartements de Manitoba Housing, peints de différentes couleurs, comme aux Îles-de-la-Madeleine. C’est invitant et je comprends les personnes qui ont décidé de prolonger leur séjour à Churchill de plusieurs mois ou années !

    Autres Articles