5 octobre 2022

    Une petite histoire de l’Ukraine avec Ken Ukrainetz

    Ken Ukrainetz est né en 1964 à Hamilton, Ontario, Canada. Ses arrière-grands-parents, Paul Stefan Ukrainetz et Katrina Sawchuk se sont mariés en Ukraine et ont émigré au Canada au début des années 1920, quelque temps après la grande famine. Le Canada offrait alors des terres gratuites aux immigrants pour coloniser les Prairies. 

    L’Ukraine a eu une longue histoire difficile. L’Holodomor (la grande famine de 1932-1933) a été reconnue par l’Ukraine et 15 autres pays comme un génocide contre le peuple ukrainien perpétré par le gouvernement soviétique. Une déclaration conjointe à l’ONU et signée par 25 pays en 2003 a révélé que 7 à 10 millions de personnes ont péri. Les historiens ont conclu que la famine a été planifiée et exacerbée par Josef Staline dans le but d’éliminer un mouvement indépendantiste ukrainien. 

    Tout au long de l’histoire, l’Ukraine a été en guerre et en raison de son importance, à la fois au niveau de l’agriculture et de son emplacement stratégique, a été dominée par divers pays et est restée sous la domination soviétique jusqu’à sa déclaration d’indépendance en 1991. 

    Aujourd’hui, la Russie tente de récupérer ce qu’elle considère toujours comme un État séparatiste. La Russie estime que l’Ukraine devrait toujours faire partie de la Russie. Parallèlement à cette idée, Moscou réalise l’importance stratégique et agricole de l’Ukraine, car c’est le plus grand pays d’Europe connu comme étant le grenier à blé de l’Europe. Même le drapeau de l’Ukraine a une double couleur, bleue pour le ciel et jaune pour les champs de blé. La Russie a commencé son annexion avec la péninsule de Crimée, puis a exhorté d’autres régions telles que le Donbass à rejoindre la Russie. Les Ukrainiens sont toujours restés fiers et cela se voit dans leur défense de l’Ukraine actuellement. 

    L’ancêtre Ukrainetz est allé s’établir à Innsinger en Saskatchewan. Il est décédé en 1960, à l’âge de 105 ans. Katrina Sawchuk est décédée en 1943, à l’âge de 73 ans. Innsinger est devenu leur chez eux. Ils ont d’abord construit et résidé dans une maison de terre, qui existe encore à ce jour. Les grands-parents de Ken, Metro et Sophia Ukrainetz, vivaient sur le même terrain. Le père de Ken y est né et est parti très jeune pour travailler pour le chemin de fer, avant de s’installer en Ontario. Ukrainetz peut être traduit comme « l’homme ukrainien », et Ken croit que ce nom fut attribué à ses ancêtres à leur arrivée au Canada. 

    Sa femme, Hélène Fortin, et lui se sont rencontrés en 1984 à Montréal dans le cadre de leur participation à un programme Katimavik. Ils se sont mariés en 1985 à Québec, ville natale d’Hélène. Ils ont eu quatre enfants. Simon est directeur de l’école catholique française de Hornepayne. Sébastien occupe le poste de directeur des agrégats chez Villeneuve Construction. Laurent, qui est actuellement au Nouveau-Brunswick, étudie et envisage d’enseigner à l’étranger. Quant à Mireille, elle vit à Hallébourg avec sa famille, travaille comme infirmière pour l’Équipe de santé familiale et est sur le point de terminer ses études pour devenir infirmière praticienne. 

    Ken et Hélène et leurs trois ainés ont déménagé à Hearst en 1990. Hearst était la première affectation de Ken à la Police provinciale de l’Ontario. Ils devaient rester quatre ans et s’attendaient à déménager après. Mireille est née à Hearst, ville dont ils sont tombés amoureux. Hélène était heureuse de pouvoir vivre dans sa langue natale. Trente-deux ans plus tard et à la retraite, Hélène et Ken appelleront toujours Hearst « chez eux ». Ils se sentent privilégiés que la plupart de leurs enfants vivent dans la région, et Baba et Gido (grand-mère et grand-père en ukrainien) peuvent voir leurs petits-enfants régulièrement. 

    Ken a eu plusieurs emplois, dont cueilleur de tabac dans le sud-ouest de l’Ontario et ouvrier sur la ferme familiale en Saskatchewan. Il a travaillé 11 ans comme officier de la Police provinciale de l’Ontario, obtenant le grade de sergent, puis a transféré au MRN où il est devenu agent de conservation, sergent d’état-major à Hearst et Cochrane jusqu’à sa retraite. 

    Ken aime la chasse et la pêche, et être « dans le bois ». Il aime le canot et le kayak. Ceinture noire en arts martiaux, il a été instructeur de karaté pendant de nombreuses années pour Karaté Hearst. 

    Ayant grandi dans le sud de l’Ontario, Ken a toujours aspiré à l’immensité et à la nature sauvage du Nord. Il aime la convivialité et les valeurs communautaires de sa ville d’adoption. À la retraite, il prévoyait visiter l’Ukraine. Ça devra attendre.

    Autres Articles