15 août 2022

    Une nouvelle boutique au centre-ville de Hearst

    Une ex-étudiante de l’Université de Hearst s’est lancée en affaires en ouvrant une boutique de vêtements pour femmes de luxe. Originaire de la Côte d’Ivoire, Grace Eunice Koffi est la propriétaire de KEGE boutique. 

    La femme d’affaires africaine se cherchait une petite ville francophone en Ontario pour suivre des études en gestion des arts. « J’ai cherché sur Internet et je suis tombée sur Hearst. Je me suis dit, pourquoi pas ? », indique-t-elle avec le sourire. 

    Elle-même une grande fan de la mode, Mme Koffi déplorait les nombreux kilomètres à franchir avant de trouver une boutique féminine spécialisée. « Depuis que je suis arrivée, je n’avais pas de vêtements chics pour femme. Je me suis dit, pourquoi ne pas l’ouvrir au lieu de laisser les gens aller à Sudbury, à Timmins ou encore commander en ligne ? Donc, je voulais ouvrir une boutique ici. » 

    Les portes de cette nouvelle boutique ont été ouvertes la semaine dernière, alors que le maire, Roger Sigouin, était sur place pour couper le ruban rouge. « La première semaine a vraiment bien été, beaucoup de monde est venu nous voir. Ça augure bien. Je pense que je vais faire un bon bout de chemin avec cette boutique. » 

    Apparemment, les commentaires positifs qui reviennent le plus souvent portent sur la qualité des vêtements et le prix. « On a plusieurs choses, mais pour le moment je suis dans le féminin. Plus tard, on va en ajouter pour le masculin. Mais en ce moment, on a de belles robes de soirée, des robes de tous les jours, des chemises, des maillots de bain, des combinaisons. On a plein de choses, des sacs et beaucoup de trucs. » 

    La propriétaire n’a pas de limite quand vient le temps de trouver des fournisseurs. « Je prends beaucoup de vêtements en Europe. En ce moment, il y a beaucoup de vêtements de l’Afrique, mon pays d’origine. Je veux faire découvrir un petit peu ce que nous portons en Afrique, mais la plupart de mes vêtements viennent de l’Europe. » 

    Ce ne sont pas les projets qui manquent pour cette jeune femme d’affaires locale qui demeure à Hearst depuis maintenant quatre ans. « J’espère devenir une référence pour une boutique chic à Hearst et peut-être ouvrir une deuxième boutique. » Cette jeune femme très énergique, calme et chaleureuse risque de plaire à sa clientèle. 

    Autres Articles