23 mai 2022

    Une joute de hockey sert de retrouvailles pour Mathieu Morin et sa famille

    Si l’on tendait bien l’oreille lors de la joute de hockey dimanche dernier opposant les Lumberjacks de Hearst aux Cubs du Grand Sudbury, on constatait assez rapidement que ce ne sont pas tous les Hearstéens qui encourageaient la même équipe. Mathieu Morin, attaquant des Cubs et originaire de Hearst, était de retour dans sa ville natale pour chausser ses patins, mais aussi pour passer du temps avec ses proches. 

    Le numéro 11 des Cubs comptait les jours avec anticipation pour sauter sur la patinoire du Centre récréatif Claude-Larose et affronter les Jacks. Lorsque le moment est venu, il était très heureux de finalement revoir ses partisans et sa famille à Hearst. « C’était le fun de revenir à la maison », exprime Mathieu. 

    Le principal intéressé raconte que la présence de sa famille dans les gradins n’a pas mis de pression sur ses épaules. Au contraire, leurs encouragements ont augmenté sa motivation tout au long de la partie. 

    Sa plus petite soeur, Danelle Morin, a apprécié l’occasion spéciale de le voir en action et de l’encourager. « Vu qu’on est tous des joueurs de hockey, je n’arrive pas souvent à le voir », avoue-t-elle. « J’étais censée être partie en fin de semaine, mais je suis bien contente qu’on ait pu le voir jouer ici. » 

    Puisque Sudbury n’est pas à la porte d’à côté, la parenté de Mathieu n’a pas souvent eu la chance d’assister à ses joutes. Au cours de la saison, sa grand-mère, Claire Rosevear, a pu le regarder à plusieurs reprises à la télévision, mais seulement deux fois en personne. 

    Elle se réjouit du fait que Mathieu a réussi à compléter une passe afin d’ajouter un point à sa fiche personnelle, dans sa ville natale. 

    Après une partie qui était « dure sur les nerfs », elle a quitté satisfaite et fière de son petit-fils. « Je suis bien contente pour lui », soutient Mme Rosevear. « J’ai un petit côté de mon coeur qui est là pour les Jacks aussi, mais c’est certain que je suis contente de ce que Mathieu et son équipe ont fait aujourd’hui. » 

    Malgré la défaite de son équipe, Mathieu a gardé une attitude positive face au résultat et trouve que le match s’est bien déroulé. « On a essayé ce qu’on pouvait, mais on ne peut pas toutes les gagner », dit-il. 

    Hormis le hockey, Mathieu Morin poursuit des études à l’Université Laurentienne. Il lui reste un an afin de compléter son programme en éducation physique et santé. Il ne sait pas ce que l’avenir lui réserve, mais est certain que le sport en fera partie. 

     

    Autres Articles