27 mai 2022

    Qu’est-il arrivé au groupe Les Amis du Fushimi ?

    Il faut dire adieu au groupe Les Amis du Fushimi. La présidente du groupe, Hélène Côté, annonce que la page Facebook sur laquelle les internautes partageaient leur expérience au parc Fushimi a été archivée et que l’organisme sans but lucratif est dissout.

    Pourtant, le groupe était très populaire. Mais, il y avait aussi un dédoublement du contenu web, puisque le parc a lui-même créé une page Facebook. En outre, de moins en moins de gens posaient de questions en ligne.

    Alors, Les Amis du Fushimi a pris la décision de tourner la page et de laisser le parc poursuivre son cheminement « au naturel ».

    « On a décidé cette année qu’on va fermer le groupe Les Amis du Fushimi, parce que, dans le fond, la raison d’être [du groupe] était de sauver le parc. »

    Et pour ce qui est de l’organisme, tout l’argent restant ira directement au parc Fushimi à titre de don ou à travers des activités communautaires. Le gouvernement Ford n’a rien dit au sujet de la durée d’ouverture du parc Fushimi, mais Mme Côté remarque que « tout fonctionne à la normale » et elle ne semble pas inquiète quant au futur du parc.

    Les parcs provinciaux en Ontario sont sous la gestion du ministère de l’Environnement. Cependant, ils ne sont pas subventionnés par le gouvernement et doivent fonctionner de manière autonome.

    Le mouvement Fushimi

    Au début des années 2010, le gouvernement libéral avait identifié des parcs qu’il souhaitait rayer de sa liste. Le parc Fushimi en faisait partie, ce qui a dérangé bon nombre de citoyens, compte tenu du fait que c’est un parc assez achalandé.

    De nombreuses personnes ont cru que le parc avait un énorme potentiel et qu’il serait désolant de le fermer. Plus de 400 membres de la communauté se sont présentés à une manifestation et ont pris part à une campagne de promotion dans le but de sauver le parc.

    « On a vu qu’il y avait un grand intérêt », raconte Mme Côté.

    Le gouvernement provincial a tenu compte de leurs efforts et donné une chance aux gens impliqués en gardant les portes du parc ouvertes, à condition qu’ils puissent trouver un commanditaire pour absorber les pertes si jamais le parc tombait dans un déficit. Ainsi, c’est vers l’année 2012 que le groupe Les Amis du Fushimi a été conçu. Au début, la présidente et ses pairs voulaient simplement s’impliquer et sensibiliser la population à l’importance de préserver le parc Fushimi.

    Du jour au lendemain, plus de 1000 personnes ont aimé la page Facebook et, après avoir reçu l’appui de la Ville de Hearst, le groupe a rapidement changé son mandat en incluant des activités et des concours pour stimuler l’intérêt de la communauté et attirer des touristes.

    « On a vu qu’en s’impliquant au niveau des activités, on pouvait appuyer le parc, explique la présidente. Mais, le parc est maintenant autonome et on ne fait pas vraiment partie de la raison d’être du parc. »

    Mme Côté ne s’est jamais imaginé que son projet aurait pris autant d’ampleur et qu’il aurait duré aussi longtemps. Elle est fière de ce qu’elle et ses collègues ont accompli, ajoutant que rien n’aurait été possible sans l’appui de la communauté.

    Photo : Parcs Ontario

    Autres Articles