22 mai 2022

    Qu’est-ce que l’irrigation atmosphérique ?

    L’irrigation des terres agricoles nécessite une très grande quantité d’eau. Des dispositifs développés au cours des dernières années pourraient cependant réduire cette consommation grâce à l’irrigation atmosphérique, c’est-à-dire la récupération de l’eau contenue dans l’air. Découvrez deux inventions qui utilisent cette technique.

    Le système Airdrop

    L’initiative la plus connue en matière d’irrigation atmosphérique est sans aucun doute le concept Airdrop. Ce dispositif a été conçu par un étudiant universitaire australien qui a reçu un prix dans un concours international de design en 2011 pour cette invention. Son système ingénieux fonctionne ainsi :

    1. Une turbine attire l’air chaud, puis l’envoie sous terre;
    2. Alors que l’air voyage à travers la tuyauterie souterraine de cuivre, sa température diminue;
    3. L’air rafraîchi réagit au contact du cuivre pour créer de la condensation;
    4. La condensation forme des gouttes d’eau qui vont s’accumuler dans un réservoir;
    5. Une pompe renvoie l’eau vers la surface pour alimenter les racines des cultures.

    Les gels absorbants

    Des ingénieurs de l’Université du Texas à Austin ont, quant à eux, inventé des gels super-absorbants qui saisissent l’eau dans l’air. Insérés dans la terre, ils libèrent leur eau pour abreuver les végétaux quand le sol est chauffé à une certaine température. À cette étape, une partie du liquide retourne dans l’air, ce qui augmente le taux d’humidité et facilite la nouvelle collecte d’eau. Ainsi, le cycle se perpétue.

    Les avancées en matière d’irrigation atmosphéri­que pourraient être déterminantes dans un futur rap­proché. Non seulement le procédé est bénéfi­que pour l’environnement, mais il permettrait de cultiver des sols moins ferti­les, situés dans des endroits où l’accès à l’eau s’avère problématique. À suivre !

    Photo : Airdrop irrigation

    Autres Articles