1 octobre 2022

    Partenariat SÉO-UOF pour orienter les étudiants vers l’emploi et l’entrepreunariat

    Annik Chalifour – IJL – Réseau.Presse – l-express.ca

     

    « Un partenariat d’avant-garde témoignant notre intention d’élargir nos services à l’employabilité auprès de la clientèle étudiante francophone de nos institutions académiques. Indispensable à notre vitalité économique », annonce la gestionnaire du programme Employabilité et Immigration de la SÉO, Aïssatou Sonko.

    Aïssatou Sonko

    Photo : courtoisie SÉO

    « Dans le but de favoriser l’accès des étudiants francophones au marché du travail ontarien comme futurs employés ou entrepreneurs », précise Mme Sonko.

    « Nos conseillers spécialisés en employabilité sont spécifiquement chargés d’aviser et d’accompagner nos clients francophones incluant les étudiants en matière de recherche d’emploi. »

    Photo : courtoisie SÉO

    Employabilité-éducation

    Rappelons que le mandat de la SÉO s’inscrit dans l’obligation du gouvernement de l’Ontario d’assurer l’équité relative à l’accès aux services à l’employabilité pour les francophones, selon la Loi sur les services en français.

    La SÉO intervient partout en Ontario, à partir de son siège social à Ottawa, et ses deux bureaux à Toronto et Sudbury.

    « Nos services en employabilité s’adressent à tous les francophones qui s’établissent en Ontario. »

    « Les nouveaux arrivants francophones, les étudiants internationaux, les réfugiés, les résidents permanents, les francophones des autres provinces qui se relocalisent en Ontario », rappelle Aïssatou Sonko.

    Le partenariat avec l’UOF vise à répondre spécifiquement aux besoins du marché du travail en lien avec les objectifs pédagogiques des programmes de baccalauréats spécialisés et  certificats de développement professionnel offerts par l’UOF.

    Entrepreneuriat

    En plus des services d’employabilité, la SÉO propose également une gamme de services en matière d’entrepreneuriat. Y compris du mentorat, de l’accompagnement personnalisé, de la facilitation d’alliances commerciales, des événements de réseautage .

    Ainsi qu’un programme d’incubation d’entreprises complet et détaillé de 14 semaines « pour ceux qui ont une idée qui germe dans leur esprit depuis un certain temps », d’ajouter Monique Hébert-Bérubé, gestionnaire du Développement économique et de l’Entrepreneuriat de la SÉO.

    Monique Hébret-Bérubé

    Photo : Monique Hébert-Bérubé.

    « Ce partenariat met en valeur ces services, les outils et les ressources dont nous disposons pour aider les futurs diplômés de l’UOF pouvant s’intéresser à l’entrepreneuriat. »

    Clientèle internationale diversifiée

    La clientèle de l’UOF inclut majoritairement des étudiants internationaux issus de l’Afrique francophone.

    « Ces étudiants ont besoin de se familiariser avec notre marché du travail; notre système d’employabilité; les compétences recherchées par les employeurs d’ici », rapporte Aïssatou Sonko.

    Dans ce but la SÉO planifie d’offrir aux étudiants, selon les exigences académiques de l’UOF, divers apprentissages expérientiels axés sur la recherche d’emploi.

    « Déjà plusieurs de nos clients étudiants nous sont référés par le Collège Boréal, La Cité, le Collège universitaire Glendon. »

    Pérennité économique

    Ce partenariat confirme l’objectif commun de la SÉO et l’UOF d’appuyer l’économie de Ontario à l’échelle provinciale, interprovinciale, ainsi qu’à l’international.

    « La diversité culturelle, géographique, académique des étudiants internationaux de l’UOF, futurs diplômés et travailleurs en Ontario, représente sans contredit un atout pour le dynamisme de notre marché du travail ontarien », selon Mme Sonko.

    Soulignons que les étudiants internationaux de l’UOF, une fois diplômés, pourront obtenir la résidence permanente, vivre et travailler en Ontario. Une nouvelle main-d’œuvre qualifiée indispensable!

    Piliers de la vitalité francophone  

    « La SÉO et l’UOF contribuent de façon complémentaire à l’essor socioéconomique des communautés francophone et bilingue de l’Ontario. »

    « Notamment par le recrutement, l’employabilité, l’entrepreneuriat et l’implication des talents issus d’ici, d’ailleurs et de la diversité culturelle », réitère la directrice des Partenariats, collectivités et relations internationales de l’UOF, Francine Rivard.

    Francine Rivard

    Photo : courtoisie SÉO

    « Notre partenariat illustre l’importance d’allier le socioéconomique et l’éducationnel: deux piliers garants de la vitalité et pérennité de notre francophonie en Ontario. »

    Apprentissage expérientiel

    « À l’UOF, nos étudiants expérimentent dès la 1re  année ce type d’apprentissage incluant l’implication d’experts-intervenants dans les cours; les visites sur le terrain; projets de recherche; stages de fin de programmes », explique Mme Rivard.

    « Nous tenons à ce type d’apprentissage parce qu’il rejoint plusieurs objectifs importants. Notamment de permettre aux étudiants d’appliquer et de développer leurs compétences, en particulier celles très recherchées par le milieu du travail. »

    « L’expérientiel permet à nos étudiants d’accumuler des expériences concrètes; de confirmer ou de découvrir leurs intérêts envers un type d’emploi, de domaine et d’organisation; de se familiariser avec la dynamique du monde du travail et de s’y introduire. »

    Préparation pour l’employabilité

    Les expériences et compétences cumulées par les étudiant.es, tout au long de leur parcours à l’UOF, se colligent dans un portfolio.

    « Celui-ci démontre, au terme de leurs études, leurs aptitudes à l’emploi ou à l’entrepreneuriat », selon Mme Rivard. « Les étudiants auront beaucoup à offrir au milieu de travail qui les accueillera. »

    « La SÉO étant un intervenant clef de connexion avec le marché du travail et les milieux socioéconomiques, nous sommes heureux de ce partenariat récemment conclu à cet effet. »

    Au courant des prochains mois, l’UOF développera l’ensemble du volet apprentissage  expérientiel.

    En associant son offre pédagogique et ses expertises de recherche aux milieux des affaires et du développement socioéconomique, et ce, en fonction des besoins des étudiants et du marché du travail.

    Placement étudiant

    La SÉO et l’UOF collaboreront en matière de placement des étudiant.es en milieu d’apprentissage expérientiel pendant et à la suite de leur parcours étudiant.

    « Durant le parcours étudiant, cela s’effectuera en lien avec les objectifs pédagogiques de nos programmes d’études. Par un accompagnement dans le choix de carrière combiné avec un partage d’informations pertinentes relatives au marché du travail », cite Mme Rivard.

    À la suite de l’acquisition de leur diplôme, les étudiant.es pourront bénéficier d’un aiguillage ciblé vers l’emploi, incluant

    • Des plans d’action spécialisés
    • Des ateliers de formation sur l’employabilité
    • L’aide à la rédaction de CV et lettre de motivation
    • La préparation à l’entretien d’embauche
    • La simulation d’entrevue
    • La participation à des foires d’emplois
    • Le jumelage avec des employeurs
    • Des occasions de réseautage
    • Du mentorat d’affaires
    • Des liens avec l’incubateur virtuel de la SÉO, incluant ses ressources et ses outils

    Université de proximité

     « Une offre éducationnelle en français ouverte sur le monde est un facteur majeur d’attractivité », affirme Francine Rivard.

    « D’autant plus en Ontario, tout particulièrement dans la région de Toronto compte tenu de l’accès à une importante communauté anglophone et multiculturelle. »

    « Les universités en situation minoritaire sont d’importants centres culturels et d’accueil contribuant à l’attraction, à la rétention et à l’intégration au sein de nos communautés. »

    « C’est le cas à l’UOF puisqu’elle est une université à échelle humaine, une université de proximité, ancrée et engagée dans les communautés », témoigne Francine Rivard.

    Avantages pour les étudiants internationaux

    En collaboration avec le Service aux étudiants de l’UOF, l’entente permettra d’orienter les étudiants internationaux vers les services pertinents d’aide à l’établissement et de favoriser leur compréhension du marché du travail et leur intégration socioéconomique en Ontario.

    L’UOF et son Carrefour francophone du savoir et de l’innovation ont conclu et planifient de conclure d’autres ententes avec des acteurs clés et partenaires communautaires francophones qui appuieront les étudiant.es durant et après leur parcours universitaire.

    Photo principale : courtoisie SÉO

    Autres Articles