7 octobre 2022

    Pandémie oblige, le Centre récréatif Claude-Larose passe aux coupures

    Malheureusement, avec les prix qui montent en flèche, la Municipalité doit mettre certains projets en priorité. La Ville de Hearst demandera au ministère de l’Infrastructure de remanier les montants de subvention pour les travaux de réfection du centre récréatif Claude-Larose et de la piscine municipale Stéphane-Lecours afin d’utiliser la totalité des fonds du ministère. 

    Suite à la révision des couts, la Municipalité a dû trancher dans les travaux de construction du centre sportif, puisque les montants estimés sont au-delà du budget total proposé. 

    En n’ayant pas recours à la subvention, la Ville perd plusieurs millions de dollars pour effectuer les travaux. 

    « La Ville n’a pas de choix de ne pas reculer, mais au contraire, de faire ce qui est nécessaire », dit Roger Sigouin, maire de Hearst. 

    La facture du projet de rénovation du centre récréatif et de la piscine de Hearst monte à près de cinq-millions de dollars, dont 3 449 795 $ en subvention gouvernementale et 1 274 685 $ en contribution municipale. 

    Nathalie Coulombe, directrice des parcs et loisirs, explique que la pandémie a ajouté des couts supplémentaires qui n’étaient pas prévus lors de l’évaluation prépandémique, dont les frais de transport, de distribution et de main-d’oeuvre en hausse ainsi que les prix pour l’équipement qui ont plus que doublé. 

    « On a fait une demande au gouvernement fédéral et puis on attend une réponse », explique Mme Coulombe. « S’ils acceptent nos suggestions, on va faire à peu près la moitié des projets qu’on était censé faire. » 

    La Ville mettra l’accent sur les travaux prioritaires liés au mécanisme du centre sportif, soit le changement des déshumidificateurs, du système de congélation de l’aréna, du système d’eau chaude de l’édifice ainsi que du système de ventilation de la piscine. « Presque tous les projets de la piscine vont aller de l’avant parce que la piscine était vraiment due », informe-t-elle. 

    Parmi les projets que la Ville doit mettre de côté, on retrouve certaines rénovations plutôt esthétiques telles que l’installation de nouveaux sièges dans les estrades de l’aréna. 

    Des projets supplémentaires au centre récréatif, entre autres la rénovation des salles de bain, pourraient être ajoutés si le prochain budget de la Municipalité le permet. 

    Le nouveau plan propose de couper un ensemble de projets de rénovations d’une valeur de près de 3,4 millions de dollars. « Ça me faisait bien de la peine, mais il a fallu faire des coupes budgétaires », dit-elle. « On n’avait pas le choix. » 

    La compagnie au coeur des projets, J.L. Richards, estime un achèvement des travaux soit en aout ou en septembre 2022. 

    Autres Articles