22 mai 2022

    Originaire de Hearst, Juliane Lacroix est passée d’enseignante à coach

    La société a subi des changements depuis les deux dernières années : travail ou école en ligne et isolation des ménages en sont quelques exemples. Dorénavant coach de vie, Julianne Lacroix propose à sa clientèle de retrouver une routine saine le matin, sans téléphone, juste un moment avec soi-même pour partir la journée du bon pied. Elle le fait, entre autres, avec ses classes de routine matinale via l’application Zoom et même avec les jeunes des écoles de la région de Hearst. 

    Juliane est native de Hearst, mais habite à Montréal depuis un an. Enseignante de profession, sa passion pour le voyage l’a amenée à travailler à l’étranger. Après avoir passé un an en Afrique, elle est allée enseigner deux ans à l’International School of Dongguan, dans la ville de Dongguan en Chine, de 2016 à 2018. L’année suivante, elle a voyagé en Amérique du Sud pendant huit mois. Ensuite, elle est retournée enseigner deux ans à Ottawa pour le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est. En 2020, Juliane était censée aller enseigner deux ans en Colombie, mais avec l’arrivée de la pandémie son plan est tombé à l’eau. 

    C’est alors que Juliane s’est questionnée à savoir si elle continuerait à enseigner ou si elle se lancerait dans un autre domaine. « Je me suis toujours entrainée le matin, j’ai toujours pris du temps pour moi. Puis avec l’arrivée de la pandémie, les gens ont perdu leurs repères et leurs bonnes habitudes de vie. Donc, j’ai eu envie de les aider à se reprendre en main et à prendre soin d’eux. J’ai décidé de le faire en leur proposant une routine du matin », dit-elle. 

    Juliane est une coach certifiée en respiration par la Yoga Alliance. L’idée d’être coach matinal lui est venue en juin 2021. Ça n’en prenait pas plus pour lancer sa propre entreprise. Au départ, le coaching était individuel avec ses clients. Les rencontres portaient sur des techniques de respiration en demeurant en contact avec eux pendant plusieurs semaines. 

    Pour attirer plus de gens, Juliane avait envie d’essayer une formule de groupe plus accessible, pour tout le monde. Depuis le début du mois de mars 2022, elle offre des classes de routine matinale virtuelle sur Zoom, adaptée aux clients. Par exemple, les classes du mardi sont plutôt pour les gens qui aiment se réveiller en douceur avec du yoga, tandis que les jeudis visent ceux qui aiment repousser leurs limites avec du cardio. 

    Les classes durent 45 minutes et il y a plusieurs choix de plage horaire matinale. « Mon idée, c’est vraiment qu’on se connecte ensemble le matin pour bien débuter la journée et qu’on soit en contrôle de notre matinée. Lorsqu’on prend du temps pour nous le matin, on est de bonne humeur et on a de l’amour à donner, parce qu’on s’est donné de l’amour », explique Mme Lacroix. 

    Afin de rendre ses classes plus accessibles, elle a choisi de les faire en groupe et le prix est à la discrétion du client. Lors de l’inscription, la personne indique le montant qu’elle désire débourser pour participer. 

    En voyant un exercice de respiration donné par Juliane à un groupe de femmes motivées sur les réseaux sociaux, Mme Angèle Veilleux, enseignante à l’École Passeport Jeunesse, a trouvé le concept super intéressant. Elle a inclus Juliane dans le cadre du cours d’éducation physique, soit deux sessions de rituel matinal. La coach a adapté quelque peu ses cours pour qu’ils soient axés sur les jeunes. 

    Juliane a récemment reçu un appel du Conseil scolaire catholique des Grandes Rivières dans le but de retenir ses services. Cette fois-ci, ce sont les élèves de l’École Saint-Louis qui en profiteront pendant les prochaines semaines. Ainsi, son entreprise est encore en évolution. « Je réalise que les écoles cherchent des gens pour enseigner comment méditer et comment respirer. Je vais commencer à offrir ça aux écoles, car je vois que le besoin est là. Et je réalise que j’aime beaucoup travailler avec les jeunes. Pour les adolescents, c’est le temps de les outiller à prendre soin d’eux, à méditer et à lâcher leur téléphone », soutient Juliane. 

    C’est donc une nouvelle vocation pour Juliane Lacroix, qui voit grandir son entreprise de bienêtre. Elle travaille présentement sur un plan qu’elle compte proposer aux écoles de la région de Montréal d’ici quelques semaines. 

    Autres Articles