Skip to content

Au moment d’écrire ces lignes, l’Ontario compte déjà 120 incendies de forêt depuis le début de la saison estivale. L’année 2023 a enregistré 332 feux de forêt au total alors que la moyenne des 10 dernières années est de 224 incendies.

 

En date du jeudi 27 juin, aucune restriction n’était en vigueur, à l’exception des parcs provinciaux qui interdisent les feux de joie.

 

Dans la région du Nord-Est, quatre incendies ont été signalés. Cochrane 8 s’étend sur 35 hectares et est sous surveillance. L’incendie est à environ 57,5 kilomètres de Moosonee. Cochrane 9 est plus important puisqu’il s’étend sur 6022 hectares situés à l’est de Parson Lake.

 

Deux autres brasiers se sont ajoutés au cours de la dernière semaine. Cochrane 11, est un feu de forêt qui s’étend sur plus de 3000 hectares situés à 112 kilomètres au sud-ouest de Moosonee, le long de la rivière Abitibi. Il était non maitrisé ce jeudi 27 juin. Le dernier est Cochrane 12, un incendie non maitrisé qui s’étend sur moins d’un hectare à l’extrémité sud de Sangster Lake, à 41 kilomètres au nord-est de Cochrane.

 

Usine à chiots

 

L’Ontario a renforcé la Loi sur la prévention des ventes de chiots contraires à l’éthique après que les défenseurs des animaux aient formulé des critiques cinglantes contre le projet de loi initial.

 

Les personnes reconnues coupables d’exploiter des usines à chiots seront passibles d’une amende minimale de 10 000 $ ; elle passera à 25 000 $ pour avoir entrainé la mort d’un chien. La province a également rendu illégales la consanguinité et la reproduction d’une chienne plus de trois fois sur une période de deux ans ou d’une chienne de moins d’un an.

 

Les services de protection des animaux croient cependant qu’il n’y a pas assez d’inspecteurs spécialisés pour faire appliquer les nouvelles règles.

 

Toronto-St. Paul’s passe aux conservateurs

 

Une élection partielle fédérale qui a eu lieu dans une circonscription de la région de Toronto a causé beaucoup de spéculation. Le comté Toronto-St. Paul’s était considéré comme un château fort pour le parti libéral du Canada et est tout de même passé aux mains des conservateurs de Pierre Poilievre.

 

Il s’agit d’une dure défaite pour le leadeurship du premier ministre Justin Trudeau puisqu’après la défaite plusieurs ministres du cabinet Trudeau ont indiqué qu’ils étaient à l’écoute des électeurs mécontents. Or, aucun n’a pu dire comment leur équipe envisageait de répondre à leurs préoccupations.