26 septembre 2022

    Ontario en bref : couvre visage, arnaque et Rémi Havrenne

    Port du masque 

    Doug Ford, premier ministre de l’Ontario, annonce que le port du masque pourrait bientôt ne plus être obligatoire dans les lieux publics, sans toutefois fixer de date précise. Par contre, il a mentionné la semaine de relâche comme possibilité de date. Avant de procéder, il attendra le feu vert du Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef. Les consignes concernant le masque dans les écoles seront levées en même temps que celles dans les lieux publics, selon l’attachée de presse du premier ministre. Depuis le 1er mars, le passeport vaccinal n’est plus en vigueur et toutes les limites de capacité dans des lieux publics à haute capacité, tels que les stades et amphithéâtres, ont été levées. 

    Messages frauduleux de « Service Ontario » 

    Les services de police de l’Ontario ont émis un avertissement au sujet de l’envoi électronique de messages frauduleux dans lesquels on propose un remboursement des frais de la vignette de plaque d’immatriculation. L’escroquerie, souvent en format texto, est envoyée sous le couvert d’une alerte de Service Ontario. La police précise que les remboursements ne sont pas émis par le gouvernement de cette manière. Cette nouvelle suit l’annonce de la semaine dernière concernant l’annulation des droits de renouvèlement des plaques d’immatriculation et les exigences relatives à la vignette d’immatriculation en Ontario, en vigueur à compter du 13 mars. 

    Pouvoirs d’urgence des policiers 

    Malgré le fait que le premier ministre de l’Ontario ait mis fin à l’état d’urgence la semaine dernière, la province a prolongé de deux semaines les pouvoirs d’urgence attribués aux policiers, en vue de démanteler les blocages liés aux rassemblements de manifestants en opposition aux mesures sanitaires de la COVID-19. Parmi les pouvoirs, la police est en droit de déclarer nuls des permis, d’ordonner le retrait de véhicules et de remettre des constats d’infraction pouvant atteindre 100 000 $ dans le cas où un individu est accusé de bloquer des infrastructures essentielles. 

    Arrêt de voyage temporaire 

    Le Belge à vélo en route vers le Yukon, Rémi Havrenne, a annoncé mercredi sur sa page Facebook Yukon, ou la vie dans le froid qu’il est rentré dans son pays, pour des raisons familiales. Toutefois, il dit que son voyage n’est pas terminé et reprendra à une date ultérieure. Avant son départ, l’Européen était dans le Nord-Ouest de l’Ontario, orienté vers Thunder Bay. Le cycliste a fait un arrêt à Hearst à la mi-janvier pour se réchauffer, recharger ses batteries et rencontrer des gens. Il avait commencé son périple le 22 décembre à Montréal et estimait le compléter en juin 2022. 

    Crédit photo : Jean-Philippe Giroux 

    Autres Articles