4 Décembre 2022

    Méga succès lors de la soirée cabaret en compagnie de Phil Bond

    Après Kapuskasing, c’était à Hearst d’être diverti. L’humoriste Phil Bond était en prestation le 7 mai à Hearst devant une salle comble, heureux de partager ses blagues avec une foule ayant soif d’humour. 

    La semaine dernière, M. Bond était de passage dans le Nord de l’Ontario afin de présenter son nouveau spectacle d’humour au Centre régional de Loisirs culturels à Kapuskasing vendredi, et le jour suivant à la Place des Arts de Hearst. 

    Des récits irréels tirés du réel 

    Maitre de l’art de l’anecdote, M. Bond s’est inspiré de son quotidien et de son passé pas si lointain pour raconter ses histoires. En fait, la première partie de son spectacle était presque entièrement consacrée à ses expériences en route vers Kap et Hearst : une entrevue par téléphone dans un stationnement à Smooth Rock Falls, une interaction loufoque à une station-service de Kapus-kasing, une rencontre comique avec une dame au Canadian Tire de Hearst, etc. Bref, ça n’a pas pris longtemps pour l’anecdotier de se fondre dans un nouveau paysage. 

    Photo : Phil Bond

    Durant un entretien à l’émission L’info sous la loupe sur les ondes de CINN 91,1, l’humoriste a discuté de son plus récent spectacle solo. Il s’est inspiré des humoristes Michel Barette et Jean-Marc Parent ainsi que de sa famille pour réaliser son projet. « Tout ce que je raconte dans mon show est vrai, dit-il. J’ai des numéros sur mon père, ma mère, mes enfants, ma blonde. Ce qui est drôle, c’est que les gens se reconnaissent. » 

    Pendant deux heures, les spectateurs ont eu la chance de découvrir le monde farfelu et tout à fait réel de l’humoriste. L’une de ses anecdotes portait sur une plaisanterie de son père qui a eu la brillante idée de poser des cadres sur des poteaux d’Hydro et de les enlever presque immédiatement après. Le spectacle terminé, l’humoriste est revenu sur scène pour offrir des histoires supplémentaires, dont des numéros qu’il venait tout juste de pondre. M. Bond a mérité plusieurs ovations et une vague d’appréciation, avant de reprendre la route pour Timmins. 

    Les talents d’ici 

    La soirée ne faisait que commencer. À la suite du départ de la tête d’affiche, le groupe local S’té Tuned a pris le relais. Les gens en salle ont dansé et chanté avec les musiciens Steve Mc Innis, Julie Pelletier, Ellie Mc Innis, Maurice Lepage et Tommy Tremblay jusqu’aux premières heures du matin. 

    Photo : Jean-Philippe Giroux

    Pour lancer la soirée, c’est Marcel Marcotte qui a interprété des chansons à la guitare. Puis, Dan Yangary a été accueilli sur scène pendant près d’une demi-heure. Il a narré, pour la première fois devant un grand public, un conte du Gabon, son pays natal. 

             

    Les Médias de l’épinette noire, présentateurs de l’évènement, avaient vendu 325 billets et recruté une douzaine de bénévoles. 

    Autres Articles