22 mai 2022

    Mattice-Val Côté rend publiques des offres d’achat

    Fausse alerte : aucune vente de l’aréna n’est prévue. En décembre 2021, la Municipalité de Mattice-Val Côté a rendu publiques des offres d’achat de certaines pièces d’équipement du complexe sportif de la municipalité, dont les pierres de curling et le tableau de pointage, histoire de maintenir la transparence. 

    Marc Dupuis, maire de Mattice-Val Côté, clarifie que la Municipalité ne prévoit pas une vente de l’éventail de son équipement, à l’heure actuelle. 

    « Vu que ce sont des entités au niveau public, on a dû faire des offres publiques pour voir qui était intéressé de les acheter », dit le maire Dupuis. 

    Il précise que le complexe sportif n’a pas encore été acheté et que la Municipalité « ne vendra pas le stock avant de vendre l’aréna ». 

    La bâtisse faite de métal se démonte et se déménage, dit M. Dupuis, et le nouveau propriétaire aurait l’option de faire usage du lieu ou bien de partir avec les pièces. 

    « Si la personne décide de faire une entreprise à cet endroit-là, et bien, à ce moment-là, il faut la vider », explique le maire. 

    La Municipalité n’a pas de contrôle sur les conditions quant à l’usage du bâtiment à la suite de la signature du contrat de vente, précise M. Dupuis. 

    La place d’une patinoire 

    Peu importe le dénouement, M. Dupuis veut s’assurer que la communauté ait accès à une glace communautaire. 

    « Dans un cas où l’aréna serait définitivement fermé […], on va travailler fort pour ravoir une patinoire durant l’hiver », fait savoir le maire. 

    À titre d’exemple, si un acheteur ne cherche qu’à se procurer les pièces du bâtiment, le terrain sur lequel est installée la surface de la glace pourrait être utilisé durant la période hivernale. 

    Le complexe sportif de Mattice-Val Côté est fermé depuis plus d’un an, suite à la décision du conseil municipal de cesser son exploitation, à cause d’un manque de revenus. 

    La Municipalité a perdu approximativement 500 000 $ en impôts fonciers après la démolition des édifices de la compagnie TC Énergie. 

    Autres Articles