Skip to content

Le Théâtre français de Toronto (TfT) a besoin du soutien de ses spectateurs et vient de lancer sa campagne annuelle de soutien sur le thème Lumière ! La collecte de fonds, au nom évoquant l’espoir, fait appel à la générosité de ses abonnées, qui ont jusqu’au 31 décembre pour y participer.

_______________________

Jessica Régis – IJL – Réseau.Presse – l-express.ca

 « On espère que nos fidèles reprennent les bonnes habitudes, on fait tout dans ce sens », explique la responsable de la campagne, Maxime Kottmann.

Une fréquentation encore timide 

Depuis la réouverture post-pandémie, les salles ne se remplissent qu’à moitié, pour les spectacles dédiés au grand public. Les habitués sont encore hésitants à occuper des espaces clos.

Pour Maxime Kottmann, « il suffirait que les gens passent la porte du théâtre et en parlent ! »

Le jeune public ne se fait pas prier. Perruche a fait salle comble, récemment, au théâtre Spadina de l’Alliance française.

Quant aux Contes du voyageurle spectacle itinérant pour les 6-8 ans, il parcourt la province jusque dans les régions les plus éloignées. Il  rayonne et contribue à la promotion des arts vivants en français, auprès des petits francophones.

Favoriser la production

L’infolettre du TfT est envoyée tous les mardis à 5000 personnes. C’est tout autant de visites du site internet par mois. Toutefois, cela reste insuffisant pour rehausser le taux de fréquentation du théâtre.

La communication à grande échelle, comme les bannières publicitaires sur internet, impliquerait une révision budgétaire au détriment de la création. « C’est très efficace, mais c’est un budget qui sacrifierait la production artistique du Théâtre », explique Maxime Kottmann.

Succès du TfT en milieu scolaire

Le public adolescent reste fidèle aux Zinspirés. Ce concept très populaire offre aux auteurs en herbe la chance d’écrire une pièce avec le soutien d’auteurs confirmés. Un véritable tremplin pour les férus du théâtre.

Chaque année depuis 10 ans, une sélection de pièces sont retenues pour être jouées par des comédiens du théâtre. Les pièces comptent une vingtaine de représentations, toutes plébiscitées par les spectateurs.

Des partenaires fidèles

Les fonds du Conseil des Arts de l’Ontario ont permis de miser sur la médiation culturelle. Elle a renforcé la communication du TfT auprès de ses partenaires existants.

C’est une stratégie de communication payante auprès des conseils scolaires francophones, puisque  les programmes jeunesse du TfT sont toujours très demandés. À ce jour, plus de 10 000 jeunes et enseignants ont participé aux Zinspiré.e.s.

« Nos chargés de médiation culturelle n’hésitent pas à aller à la rencontre des enseignants à l’heure du dîner », explique Maxime Kottmann.

Le théâtre à l’assaut des francos

Le TfT se rapproche davantage des francophones en participant à tous les évènements qui les réunissent, comme le Bastille Day des Français de Toronto.

Le Centre francophone du Grand Toronto, le Club canadien, les deux conseils scolaires francophones MonAvenir et Viamonde, l’Université de l’Ontario français, pour ne citer que ceux-là, soutiennent le théâtre en relayant ses informations auprès du public ou en invitant le TfT à participer à certaines de leurs activités.

« Au détour de ces évènements, nous rencontrons d’anciens partenaires et nous nous en faisons de nouveaux », rapporte Maxime Kottmann.

Une programmation éclectique

L’intention de la nouvelle directrice artistique du TfT est claire : toucher le coeur de tous les francophones et francophiles.

Karine Ricard propose un programme au contact direct du public avec divers genres, formats, thèmes et histoires pour n’oublier aucun Ontarien. La programmation 2022-23 (de septembre à juin) affiche 9 spectacles grand public et 4 productions jeunesse sont à voir, au théâtre de la rue Berkeley et à l’AFT.

Des tarifs attractifs

Pour conquérir les curieux et motiver  les frileux, le TfT propose des tarifs préférentiels avec des places de 10 à 20 $. Maxime Kottmann rappelle aussi le concept payez-ce-que-vous-voulez certains soirs. Ces billets sont disponibles en ligne le matin même des représentations.

Retour du gala-bénéfice du TfT 

Le TfT relancera son gala-bénéfice au printemps prochain. Le 11 mai 2023, les amis du théâtre auront droit à une formule spectacle et buffet sur un thème champêtre.

En effet, la comédie musicale franco-ontarienne Vache, the Musical fera l’ouverture de la soirée au 26 rue Berkeley, à Toronto. Le dîner se poursuivra à l’école Enoch Turner, voisine du théâtre.

Maxime Kottmann promet une tablée qui met en valeur les produits du terroir ontarien.  Le TfT attend 150 invités, qui courront la chance de gagner des lots qui seront mis en jeu. Les billets seront offerts à des prix abordables pour les 18-30 ans, promet-elle.

Ce sera une autre manière ludique et conviviale de supporter l’un des piliers torontois du divertissement et de l’éducation en français.

PHOTOS : courtoisie TfT