23 janvier 2022

    L’Ontario se prépare au retour en classe le 17 janvier

    ÉMILIE PELLETIER 

    Initiative de journalisme local — Le Droit 

    Le gouvernement de Doug Ford a toujours l’intention de permettre la réouverture des écoles le 17 janvier, soit lundi prochain.  

    « Nous nous préparons pour le retour de l’apprentissage en classe le lundi 17 janvier en faisant tout notre possible pour améliorer la ventilation, fournir l’équipement de protection individuelle de haute qualité et élargir l’accès aux vaccinations », a indiqué le bureau du ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, dans un courriel envoyé au Droit, mardi. 

    Le bureau du ministre affirme avoir expédié 9,1 millions de masques N95 non ajustés pour le personnel et plus de 15,9 millions de masques à trois épaisseurs pour les élèves, « et nous enverrons régulièrement de nouvelles cargaisons au cours des semaines et des mois à venir ».  

    Rappel accéléré  

    Selon le ministère de l’Éducation, l’administration des doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 chez le personnel a aussi été accélérée.  

    Le gouvernement affirme également qu’il est en train de déployer 3000 unités de filtrage HEPA autonomes supplémentaires dans les conseils scolaires, en plus des 70 000 unités existantes « et d’autres dispositifs de ventilation déjà dans les écoles ». 

    À LIRE AUSSI: Les écoles de l’Ontario rouvertes dans sept jours?

    Ces mesures supplémentaires prises par le gouvernement Ford permettra de rendre les écoles plus sécuritaires, et les délais donnent aux enseignants un peu plus de temps pour recevoir leur troisième dose, a lancé la ministre de la Santé, Christine Elliott, mardi.  

    Lieux sécuritaires 

    Cette dernière a affirmé que des tests de dépistage PCR seront rendus disponibles pour le personnel et les élèves symptomatiques au sein même du cadre scolaire. 

    La ministre Elliott juge que la province a « tout fait » pour faire des écoles des lieux sécuritaires.  

    Les directives pour les écoles indiquent qu’elles n’informeront pas systématiquement les élèves des classes avec un cas positif. 

    Les parents ne sauront donc pas s’il y a des cas de COVID-19 dans la classe de leur enfant.  

    Stephen Lecce prévoit tenir une conférence de presse mercredi, 13h30. Ce sera sa première apparition publique en plusieurs semaines. 

    Photo : healthier.stanfordchildrens.org

    Autres Articles