24 septembre 2022

    L’Ontario : gel du plan de déconfinement

    L’Ontario a pris la décision de mettre sur pause la levée des limites de capacité dans certains milieux « à risque élevé » où une preuve vaccinale est requise après avoir observé une hausse des cas de la COVID-19. La prochaine étape du plan de réouverture devait débuter le 15 novembre.

    Le plan initial du déconfinement à long terme proposait de lever les limites actuelles de capacité et de distanciation physique dans les boites de nuit, les clubs d’effeuillage et les autres établissements où l’on sert des aliments et des boissons pour danser. « Parce que l’Ontario connait une augmentation de certains de ses indicateurs clés, et par prudence, nous suspendons la prochaine étape du plan de réouverture de l’Ontario et de gestion de la COVID-19 à long terme », a déclaré le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr Kieran Moore.

    Le Dr Moore a annoncé qu’il ne prévoit pas un resserrement des mesures sanitaires. Dans le cas d’éclosions majeures, la situation sera gérée région par région.

    Au cours des 28 prochains jours suivant la déclaration, la province surveillera les données avant de procéder avec la prochaine étape de son plan de déconfinement.

    Hausse de cas

    Le 11 novembre, la province de l’Ontario a signalé 642 nouveaux cas de COVID-19, soit la hausse la plus élevée en une seule journée depuis le 9 octobre. Parmi les nouveaux cas, 62 % étaient associés à des individus qui ne sont pas entièrement vaccinés ou dont le statut vaccinal n’est pas connu, communique le ministère de la Santé.

    Le Bureau de santé Porcupine (BSP) signale une augmentation de cas dans la région, avec 21 cas actifs en date du 16 novembre, dont 18 dans la région de Timmins.

    La médecin-hygiéniste du Bureau de santé Porcupine, Dre Lianne Catton, affirme que son équipe demeure très « reconnaissante » du fait que la situation dans la région est relativement stable, comparativement à d’autres régions du Nord de l’Ontario qui sont plus touchées par la COVID-19, dont Sudbury et Algoma.

    Taux de vaccination

    Dans la circonscription sanitaire du BSP, 90,5 % des personnes de 12 ans et plus ont reçu leur première dose d’un vaccin contre la COVID-19 et 85,2 % étaient doublement vaccinés depuis le 16 novembre.

    Parmi les personnes âgées de 12 à 17 ans du BSP, le taux de vaccination est de 83,2 % pour ceux qui ont reçu au moins une dose et de 76,2 % pour les doublement vaccinées.

    La médecin-hygiéniste explique que les taux de vaccination chez les adolescents de la région sont inférieurs à ceux de la province et que le BSP « continue de travailler avec les écoles, les communautés, les parents, les familles et les jeunes » afin de les informer et les sensibiliser à la vaccination.

    À l’échelle de la province, 88,7 % des Ontariens de la même tranche d’âge sont partiellement vaccinés et 85,5 % ont reçu deux doses de vaccin.

    Autres Articles