24 septembre 2022

    Les pollinisateurs : de petites créatures essentielles à l’agriculture !

    Saviez-vous que les abeilles et bien d’autres pollinisateurs jouaient un rôle majeur en agriculture ? En voici un bref portrait !

    Les différentes espèces

    Plusieurs insectes et divers animaux contribuent à polliniser les plantes à fleurs qui sont cultivées pour la production de fruits, de légumes et de textiles (coton, lin, etc.). Parmi ceux-ci, on compte les guêpes, les mouches, les papillons, les coléoptères, les chauves-souris et les oiseaux. Bien que de nombreux agriculteurs bénéficient aujourd’hui de l’abeille domestique (facile à élever et à transporter), ce sont les espèces sauvages qui génèrent la meilleure efficacité.

    L’impact de leur déclin

    Une grande variété de cultures, comme le canola, les bleuets, les concombres, les haricots et les pommes, dépendent ou tirent profit de la pollinisation. Les insectes et les animaux pollinisateurs voient cependant leur nombre diminuer en raison, notamment, d’une détérioration et d’une fragmentation de leur habitat causées par l’intensification de l’agriculture et d’autres activités humaines.

    Si ces espèces venaient à avoir une population nettement moins élevée ou à disparaître, cela pourrait non seulement entraîner une réduction de la production de certains aliments de base, mais aussi une importante augmentation de leur prix en raison de leur rareté.

    Les mesures de protection

    Agriculteurs et citoyens peuvent contribuer à protéger les pollinisateurs sauvages en leur offrant une source de nourriture (fleurs variées, riches en nectar et en pollen), un espace pour aménager leur nid et hiberner ainsi qu’un environnement exempt de pesticides et de maladies.

    N’hésitez pas à rechercher et à encourager les initiatives prises par votre municipalité et vos agriculteurs locaux pour préserver les pollinisateurs domestiques et sauvages !

    Autres Articles