7 octobre 2022

    Les jeunes et les femmes noires s’ajoutent à l’incubateur de la SÉO

    La Société économique de l’Ontario (SÉO) intègre deux nouveaux volets à son incubateur EntrepeneuriatSÉO dédiés aux jeunes et aux femmes noires.

    _______________________

    Annik Chalifour

    IJL – Réseau.Presse – l-express.ca

    « Le développement d’une conscience entrepreneuriale chez les jeunes francophones de l’Ontario est extrêmement important pour inspirer la confiance, assurer la justice sociale et stimuler l’économie », déclare à l-express.ca le directeur général de la SÉO, Patrick Cloutier.

    Patrick Cloutier
    Crédit : courtoisie

    Depuis plusieurs années, la SÉO collabore avec des écoles et institutions académiques de langue française à travers la province dans le but de stimuler cette conscience chez les jeunes de 15 à 18 ans.

    « Notre nouveau volet Entrepreneuriat Jeunesse renforce notre aspiration à vouloir donner à nos futurs jeunes entrepreneurs les outils nécessaires pour cultiver leur créativité. »

    « Les encourager à sortir des sentiers battus, à développer des talents non conventionnels, à leur offrir de nouvelles opportunités dans un monde de plus en plus compétitif. »

    Technologie, réseaux sociaux, environnement

    Selon la SÉO, les jeunes sont essentiels à un développement économique inclusif et durable.

    Ils ont une façon différente de penser et d’envisager les besoins futurs, tout en respectant l’environnement et leur entourage.  Ils sont susceptibles de créer de nouveaux emplois tout en façonnant les économies locales.

    Monique Hébert-Bérubé, gestionnaire du développement économique à la SÉO, précise que « les jeunes s’intéressent aux domaines de l’actualité touchant les technologies de l’information, les réseaux sociaux, la protection de l’environnement et le développement durable… Dont notre programme tient compte. »

    Monique Hébert-Bérubé
    Crédit : courtoisie

    « En veillant à ce que nos jeunes soient dotés des compétences entrepreneuriales à la fine pointe, ils seront mieux à même de relever les défis d’un marché du travail en rapide évolution », affirme M. Cloutier.

    Le volet Jeunesse débutera en mars-avril 2022. Pour s’inscrire, visitez le site de la SÉO.

    Incubateur pour les femmes noires

     « Notre volet Femmes entrepreneures noires aspire à sensibiliser au contexte entrepreneurial ontarien pour qu’elles se sentent plus fortes, confiantes et inspirées », détaille Patrick Cloutier.

    La SÉO souhaite ainsi contribuer à la lutte contre les disparités raciales et de genre.

    « Nous visons à créer une expérience d’apprentissage personnalisé et culturellement adapté en binôme avec un curriculum pertinent », explique la gestionnaire du développement commercial Yvette Plentai.

    Yvette Plentai
    Crédit : courtoisie

    « Cela inclut un soutien continu avec des agentes de développement économique de la SÉO certifiées GrowthWheel, ainsi que des mentors répartis à travers la province. »

    « Par conséquent les femmes noires entrepreneures généreront davantage de revenus, de la pérennité entrepreneuriale, des réussites sur le marché d’affaires francophones et bilingues. »

    Réalisé en partenariat avec Afropolitan, ce programme débutera en mars-avril 2022. Pour s’inscrire, visitez le site de la SÉO.

    Apprentissages en ligne innovants

    « Notre incubateur, comprenant un programme de formation de 14 semaines, aide l’individu à développer ses compétences commerciales à son propre rythme », rappelle le directeur de la SÉO.

    Voici un aperçu des principales activités d’apprentissages:

    • Courtes vidéos pédagogiques axées sur les compétences commerciales essentielles nécessaires à la réussite.
    • Livres électroniques, feuilles de travail et quiz pour renforcer les compétences entrepreneuriales.
    • Accompagnement personnalisé avec un agent de développement économique certifié GrowthWheel.
    • La participation à des sessions de réseautage, webinaires, et ateliers interactifs.
    • Des sessions hebdomadaires virtuelles en groupe avec des experts et entrepreneurs expérimentés tels que Shulamit Ber LevTov (L’importance de la santé mentale en affaires) et Linda Audette (Trouver et développer son idée d’entreprise).
    Shulamit Ber LevTov
    Crédit : courtoisie
    Linda Audette
    Crédit : courtoisie

    Micro-programmes d’avant-garde

    Outre ces apprentissages virtuels, la SÉO propose le micro-programme de formation tel que le Repreneuriat / Acquisition d’entreprise pour une Relève francophone en Ontario de janvier à mars 2022.

    Un deuxième micro-programme Marketing numérique et Réseautage est également prévu dans la nouvelle année. Pour s’inscrire, consultez le site de la SÉO.

    125 participants, 15 nouveaux produits

    « Ces nouveautés permettront de répondre aux besoins d’accompagnement et de soutien afin de faciliter une expansion des opportunités du marché francophone avec de nouveaux produits et services », selon Patrick Cloutier.

    De septembre 2021 à mars 2022, 125 participants auront pris part à l’un de nos programmes, aux sessions de réseautage, ateliers périodiques et 15 nouveaux produits et/ou services auront augmenté l’empreinte économique francophone sur le marché ontarien, prévoit la SÉO.

    « Cette initiative servira de catalyseur important pour transformer des idées commerciales innovantes en produits et services à succès qui contribueront à revitaliser et élargir la part du marché francophone en Ontario », conclut M. Cloutier.

    20 partenaires de l’incubateur

    Rappelons que l’incubateur EntrepreneuriatSÉO a été conçu pour former les entrepreneurs francophones en démarrage ou les aider à acquérir de nouvelles compétences entrepreneuriales essentielles au développement économique de la francophonie ontarienne.

    Il s’agit d’un modèle de collaboration impliquant plus de 20 partenaires régionaux, provinciaux et nationaux clés incluant deux nouveaux collaborateurs: Afropolitan et StartUP Canada.

    L’incubateur est appuyé par Emploi et Développement social Canada via le Fonds d’habilitation pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire, par le ministère des Affaires francophones de l’Ontario via le Programme d’appui à la francophonie, ainsi que par RDÉE Canada et la Fédération des aînés et des retraités de l’Ontario.

    Autres Articles