2 octobre 2022

    Les cochons sauvages qui sauvent les crocodiles

    D’ordinaire, quand on parle d’une « espèce invasive », c’est une mauvaise nouvelle pour un écosystème. En Australie, des cochons sauvages sont peut-être en train d’aider des crocodiles à récupérer du territoire, eux dont l’existence était menacée. Quoique les porcs ne sont peut-être pas heureux de cette situation.

    Arrivés au 18e siècle sur le continent australien, avec les premiers colons européens, les cochons sauvages occupent aujourd’hui 40% du territoire et ont contribué au déclin ou à l’extinction d’espèces indigènes, à qui ces animaux voraces ont enlevé une partie de leur nourriture. Pendant que les crocodiles, eux, étaient traqués par les humains pour leur peau: entre 1945 et 1970, leur population est passée d’environ 100 000 à environ 3000. Dans le nord, la chasse a été interdite en 1971.

    Mais le vent a peut-être tourné en leur faveur pour une autre raison, selon une recherche parue ce printemps dans la revue Biology Letters. Outre que le crocodile des estuaires est devenu une espèce protégée, les chercheurs ont constaté un changement dans leur alimentation: l’analyse des os de ces bestioles d’il y a 40 à 50 ans et de leurs descendants d’aujourd’hui révèle une transition d’une alimentation essentiellement marine à une alimentation essentiellement terrestre —et même, en bonne partie composée de viande de porc. Cela tend d’ailleurs à confirmer des observations et des photos, ces dernières années, de porcs attrapés par des crocodiles alors qu’ils s’abreuvaient à un cours d’eau.

    « Nous nous attendions à voir des différences dans leurs régimes », commente la chercheure principale, Mariana Campbell. Mais nous avons été étonnés de la différence entre ce qu’ils mangeaient jadis et ce qu’ils mangent aujourd’hui. »

    Il faut savoir qu’un crocodile a beau être « le plus vieux prédateur d’Australie », c’est un chasseur très paresseux. De sorte que, pour lui, un animal de 50 kilos qui passe à sa portée au bord d’une rivière, est une bien meilleure cible qu’un poisson qui nage vite. Et avec une population aujourd’hui estimée à 24 millions, les porcs se sont peut-être révélé être un garde-manger inespéré pour les crocodiles.

    Photo principale : Agence Science-Presse

    Autres Articles