7 octobre 2022

    Les accidents sur la route 11 se multiplient de manière ridicule

    Le 12 janvier au matin, une fois de plus les Médias de l’épinette noire reçoivent un appel à propos d’un accident sur la route 11, près de Val Rita. Une fois de plus, une fermeture temporaire s’impose de Hearst à Kapuskasing. La Police provinciale de l’Ontario a même annoncé quatre accidents cette même journée sur la route 11.

    Sur la page Facebook intitulée La route 11/17 tue des gens, une personne témoin a publié une photo où l’on voit un camion dans le fossé, avec la police et une ambulance sur la scène de l’accident. Un peu plus tard, les images de la caméra d’un témoin de l’accident ont été publiées sur cette même page Facebook.

    La PPO n’avait pas de détails à partager au sujet de l’accident avant l’heure de tombée de l’article.

    Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Des accidents et des fermetures de routes sont documentés presque tous les jours sur cette page, surtout lorsque les conditions routières sont affectées par la neige et la glace. Les internautes parlent également des comportements routiers dangereux afin de garder les gens informés des dangers sur les routes 11 et 17.

    Vendredi dernier, un transport a perdu le contrôle de son véhicule sur la route 11, à la sortie ouest de la ville de Hearst. Pour une raison inconnue, le conducteur a causé une mise en porte-feuille avant de prendre le champ. Heureusement, aucun autre véhicule n’a été impliqué.

    La population s’insurge par rapport à la quantité de véhicules lourds sur les routes. Plusieurs automobilistes ont maintenant peur d’utiliser la route 11 en hiver comme en été.

    Changement à l’examen classe G

    Alors qu’on exige plus de contrôle quant à l’apprentissage des conducteurs de poids lourds, voilà que la province annonce qu’elle enlève temporairement des éléments de l’examen routier pour obtenir le permis de conduire G, et ce, pour augmenter le montant de rendez-vous et répondre à l’arriéré des tests de conduite dû aux restrictions pandémiques.

    Les éléments mis en pause incluent des procédures « duplicatives », notamment le stationnement en parallèle et des arrêts sur le bord du chemin. Toutefois, les examinateurs continueront d’évaluer la conduite sur les grandes routes. Les changements permettront une augmentation de 30 % du nombre de tests, selon le gouvernement de l’Ontario.

    Plusieurs organismes déplorent cette décision. Bran J. Patterson, PDG de Ontario Safety League, a dit que les modifications ne valent pas les conséquences potentiellement dangereuses de laisser des conducteurs prendre la route sans passer l’évaluation complète.

    Guy Bourgouin, député de la circonscription de Mushkegowuk-Baie James, croit que les éléments enlevés temporairement du test de conduite de catégorie G ne devraient pas poser de problèmes majeurs. « Ça peut s’apprendre et puis ce sont des affaires qui [n’empêchent] peut-être pas tout à fait la personne de conduire comme il faut », dit le député. Pour ce qui est de la fréquence des tests de conduite, M. Bourgouin explique que le Nord a besoin de plus de personnel pour répondre à la demande actuelle, et que la région ne verra pas de changements concrets sans engager des employés supplémentaires pour y effectuer les tests.

    Autres Articles