26 septembre 2022

    L’entreprise Kal Tire de Hearst achetée par la société mère

    La propriétaire de l’entreprise locale Kal Tire, Nancy Brunelle-Hince, a vendu son entreprise à la société mère de l’entreprise canadienne. Contrairement aux rumeurs, le garage n’a pas changé de propriétaire, la corporation a tout simplement décidé de prendre les reines des opérations locales. Ceci arrive avec un projet d’agrandissement comprenant la création d’emplois. 

    En entrevue avec le journal Le Nord de cette semaine, Nancy Brunelle-Hince a indiqué avoir rencontré deux personnes ayant un intérêt pour acheter son entreprise au cours de la dernière année. La possibilité de vendre l’entreprise l’a portée à réfléchir et conclure que la retraite devenait une bonne idée. « Lorsque j’ai acheté, j’envisageais de faire dix ans, mais après six ans, je suis excitée à l’idée de prendre une préretraite. Je suis tannée de faire des 60 heures par semaine. Je vais prendre une pause et me trouver un travail à quelques jours par semaine », rêve-t-elle. 

    La vente entre Mme Brunelle Hince et la société mère s’est conclue en février dernier. L’ex- propriétaire, qui agit à titre de gérante jusqu’en aout, estime qu’il y a eu beaucoup de fausses rumeurs à propos de la vente. « Rien n’a changé, ce sont les mêmes personnes, les mêmes services, les mêmes prix et les mêmes promotions qu’avant », indique la femme d’affaires. « Certaines personnes pensent que nous avons été vendus à des intérêts extérieurs, ce n’est pas le cas. » 

    La réalité, c’est que les deux acheteurs potentiels ne sont pas allés plus loin dans le processus et Mme Brunelle-Hince était vraiment convaincue de se diriger vers la retraite cette année. « Quand la head office a su que je voulais vendre, ils ont décidé de m’acheter. Avec l’économie actuelle et l’ouverture prochaine de mines, ils estiment que c’est une bonne affaire pour eux. » 

    Mine 

    L’entreprise Kal Tire a officiellement été créée en 1953 et a toujours conservé son statut familial. Elle compte deux départements, le commercial et le côté minier. « La direction de l’entreprise voit un énorme potentiel dans le développement minier, même que c’est cette branche de l’entreprise qui a acheté. La nouvelle direction devra embaucher du personnel pour offrir des services aux entreprises minières en matière de pneus. » 

    Outre la direction, six personnes sont permanentes à temps plein, une autre est permanente à temps partiel et on compte sur un saisonnier. Comme les autres entreprises de la région, des postes demeurent ouverts, mais personne ne postule pour les combler. 

    Toujours selon Mme Brunelle-Hince, la philosophie de l’entreprise se veut très communautaire et elle va quand même s’assurer d’informer la direction qu’à Hearst, c’est différent ! 

    L’ex-propriétaire de Kal Tire, Nancy Brunelle-Hince est reconnue pour toujours apporter son chien, Abby, au travail.

    Photo : Ellie Mc Innis 

    Autres Articles