7 octobre 2022

    Le gouvernement Ford déposera son budget le 28 avril

    Le ministre des Finances, Peter Bethlenfalvy, a confirmé jeudi qu’il déposera le budget annuel de la province le 28 avril. 

    Le ministre Bethlenfalvy dit que son budget reflètera une vision visant « un avenir meilleur et plus brillant » de l’Ontario. 

    Quand les électeurs se rendent aux urnes pour choisir le gouvernement qui les représentera au cours de la prochaine législature, tous les projets de loi qui étaient à l’étude durant la précédente législature disparaissent au feuilleton. 

    Ainsi, étant donné que le ministre des Finances déposera son budget le 28 avril et que les travaux parlementaires seront suspendus moins d’une semaine plus tard en vue de la campagne électorale, il est presque certain que Queen’s Park n’aura pas le temps d’adopter le budget provincial. 

    Notons que l’Assemblée législative de l’Ontario a eu besoin d’au moins 12 jours ouvrables, soit un mois parlementaire, pour adopter chacun des trois budgets déposés par le gouvernement Ford. Si le Parti progressiste- conservateur de Doug Ford est réélu le 2 juin, il devra déposer son budget provincial à nouveau. 

    Revoir ses promesses ? 

    Rien ne l’empêchera de modifier son projet de loi, de revoir ses promesses et les dépenses qu’il prévoit faire. 

    En conférence de presse jeudi, Doug Ford a refusé de dire s’il a l’intention d’utiliser son budget comme une plateforme électorale. 

    Le gouvernement Ford a aussi déposé une motion, jeudi, pour suspendre les travaux parlementaires jusqu’au 28 avril, jour de dépôt du budget. 

    Cela signifie que Queen’s Park perdra trois jours durant lesquels les membres peuvent débattre et participer à la période de questions. Les partis d’opposition ont vertement critiqué cette décision, jugeant que plusieurs projets de loi doivent encore être étudiés, débattus et adoptés. 

    « Ce gouvernement est concentré sur l’élection imminente aux dépens des dossiers qui importent pour les gens de l’Ontario. […] C’est tellement triste », a déploré le néodémo-crate Faisal Hassan. 

    « Ces trois jours de débats que nous allons manquer sont très importants », a lancé pour sa part la députée libérale d’Ottawa-Vanier, Lucille Collard. 

    Photo : ola.org

    Autres Articles