1 octobre 2022

    La ville termine 2021 avec un surplus de 2,277 millions de dollars

    Isabel Mosseler

    IJL – Réseau.Presse

    Tribune : la voix du Nipissing Ouest

    C’est pendant sa réunion du 9 août que le conseil municipal de Nipissing Ouest a reçu les états financiers 2021 vérifiés par la firme Baker Tilly, présentés par les comptables Dan Longlade et Jessica Dion. Même si la pandémie a eu un impact sur le budget en raison de projets capitaux reportés et de subventions et dépenses liées à la COVID-19, la ville s’en est bien tirée, terminant l’année avec un surplus de 2,277 millions de dollars.

    1. Longlade a souligné une nouvelle dette pour la construction du poste de police loué à la Police provinciale de l’Ontario. Une dette de 8,5 millions de dollars a été encourue, puis 3,3 millions en dettes ont été remboursées pour un total de 5,2 millions rajoutés aux dettes à long terme de la municipalité.

    Le comptable a indiqué que les revenus projetés des impôts fonciers étaient « conformes au budget », alors que certains frais de service et subventions étaient plus élevés que prévus. « Quant aux frais de services, nous avons une hausse de 422 000$. Les Services environnementaux ont récolté beaucoup plus de frais d’accès au dépotoir. » Cela était attribué à la pandémie, qui a poussé beaucoup de résidents à faire des travaux de rénovations, menant à de nombreux voyages au dépotoir. De plus, les dépotoirs ont reçu plus de sols contaminés et vendu plus de recyclables, deux sources de revenus difficiles à estimer selon M. Longlade.

    La résidence de soins de longue durée Au Château a reçu des subventions imprévues pour l’aider à faire face à la pandémie, mais ses dépenses liées à la COVID-19 ont aussi augmenter, annulant ainsi l’impact sur son budget.

    Les dépenses des départements de Gouvernement général et de Protection ont baissé en 2021, principalement à cause des projets capitaux reportés. M. Longlade a souligné que le Service de protection contre l’incendie n’a pas pu faire tous les travaux prévus aux casernes, encore en raison de la pandémie. Le service des Transports avait environ 2 millions de dollars en projets capitaux non-complétés, et le service des Loisirs a aussi économisé 836 000$ en projets non-complétés et en services interrompus, dont la fermeture des arènes et de la piscine. En tout, il y avait 3 739 007$ en projets capitaux non complétés en 2021.

    Bien sûr, la ville n’a pas touché autant de subventions liées au projets capitaux à cause des travaux interrompus ou reportés, puis sa portion de la taxe sur l’essence n’a pas été dépensée, mais ces sommes pourront être reportées au budget 2022. La maire Joanne Savage a souligné que les fonds non-dépensés restent en réserve et affectés aux projets prévus, dont plusieurs vont de l’avant maintenant. « La plupart de cet argent a déjà été dépensée en 2022, » a-t-elle précisé. Mme Dion a confirmé que l’argent est déjà en réserve pour bien des projets entrepris en 2022, «donc vos contribuables ne seront pas touchés deux fois » par ces dépenses.

    Les comptables ont aussi comparé la situation financière du Nipissing Ouest à celle d’autres municipalités, d’après les états financiers 2020 affichés sur le site web du ministère des Affaires municipales. En ce qui a trait aux arriérés d’impôts, le Nipissing Ouest est passé de 10,2% en 2020 à 9,22% en 2021, une amélioration qui la met « à faible risque » selon Mme Dion. La comptable a dit que la ville est au-dessus de la moyenne en ce qui a trait à la collecte d’arriérés d’impôts, et qu’elle a un plan pour améliorer ce taux de succès et réduire encore les arriérés.

    Quant aux coûts liés aux dettes (intérêts et frais), Mme Dion les estime assez élevés, représentant un « risque moyen. » Cependant, les chiffres comprennent West Nipissing Power Generation (le barrage hydroélectrique), une entreprise municipale qui a fait de gros travaux d’infrastructure à crédit mais qui génère des revenus. M. Longlade a souligné que l’évaluation des risques est différente pour une entreprise. « C’est basé sur le profit; il y a des dettes mais ça génère un revenu qui couvre les dettes. Vous vendez de l’électricité. Vous avez décidé d’encourir ces dettes pour investir dans l’infrastructure en sachant que ça allait rapporter un revenu. Tenez compte de cela en regardant ces chiffres, » a-t-il rassuré.

    Le taux de consommation de l’actif mesure la dégradation de l’infrastructure municipale et sa dépréciation relative à son coût initial, car le coût des réparations ou du remplacement éventuel doit compter dans l’évaluation de la santé financière de la ville. Selon Mme Dion, le Nipissing Ouest « est stable depuis 5 ans, ajoutant aux biens capitaux au même rythme que vous les consommer… Vous êtes bien en-dessous de la moyenne nationale de 52%. Vous investissez continuellement dans votre infrastructure, donc vous êtes à faible risque. »

    Le pronostique était donc très bon pour le Nipissing Ouest, et les vérificateurs ont noté que l’administration fait preuve de bonnes pratiques de gestion financière. Le conseil a reçu le rapport et devra l’approuver formellement lors de sa prochaine réunion. Une fois adopté, le rapport sera affiché sur le site web de la municipalité.

    Photo : https://www.workflowmax.com/blog/small-business-9-tips-for-creating-an-effective-budget

    Autres Articles