27 septembre 2022

    La Ville de Hearst autorise la création d’une murale sous un pont

    Un projet de Francine Laberge avec l’appui de ses collègues du Club Rotary qui consiste en la création d’une murale sur le mur nord sous le pont de la 9e Rue a été approuvé par la Ville. Ce projet sera entièrement financé par le Club Rotary de Hearst dans le but de rehausser le sentiment de fierté et d’appartenance des jeunes à la communauté. 

    Pour les habitués du sentier pédestre le long de la rivière Mattawishkwia, il est difficile de manquer les nombreux graffitis sous le pont de la 9e Rue, et ce, depuis plusieurs années. Souvent, une couche de peinture fraiche y a été appliquée, mais ce n’était qu’offrir un tableau neuf pour les artistes vandales amateurs. 

    Francine Laberge, membre du Club Rotary de Hearst, a déposé une demande pour la conception d’une murale sur ce mur. La demande a été acceptée. Donc, cette murale sera à l’image de Hearst et de Constance Lake, et sera créée par un groupe de jeunes artistes de la communauté. « Selon moi, ce projet aidera à promouvoir l’art et la culture tout en rendant notre communauté encore plus belle. Elle incarnera les cultures franco-ontarienne, autochtone, anglophone, ainsi que les différentes cultures qui constituent l’histoire de notre région et sa diversité culturelle », indiquait-elle dans sa lettre de présentation. 

    Mme Laberge a eu cette idée lorsqu’elle a participé à la conception de murales à Windsor. « Partout sur la planète, les murales servent à la revitalisation urbaine, elles facilitent l’insertion des jeunes par le biais de l’art en plus de servir d’outil pédagogique en mettant en valeur les coutumes et les cultures de la ville », selon l’instigatrice du projet. 

    Photo : Francine Laberge

    Autres Articles