26 septembre 2022

    Jasmine Groleau, curleuse reconnue pour son leadeurship

    Ce fut toute une année pour Jasmine Groleau, étudiante de première année à Ontario Tech University (OTU) et skip de l’équipe de curling féminine de son école (Ridgebacks), à Oshawa, qui a reçu plusieurs prix pour son implication et son leadership au cours de la saison 2021-2022. 

    Elle a été nommée athlète féminine de la semaine en février, à la suite de la compétition provinciale universitaire de Ontario University Athletics (OUA). Peu de temps après, elle a été nommée MVP de l’équipe et a également reçu le prix de leadership lors du 15e gala athlétique de l’université, au début d’avril. « J’étais surprise et fière, car pour moi, le curling, c’est une passion, dit Jasmine Groleau. J’étais honorée d’être reconnue pour mes efforts. » 

    Il y a eu quelques défis à relever durant la saison. C’était la première année pour tous les membres de l’équipe, y compris le coach. En commençant l’année, la sportive ne pensait pas être skip, le joueur de l’équipe dirigeant le jeu, en débutant, même si elle s’y connait, ayant joué ce même rôle au secondaire. 

    En voyant son potentiel, le coach des Ridgebacks a invité la curleuse de Hearst à s’afficher comme leadeur. « Il a reconnu que j’avais les aptitudes nécessaires pour mener l’équipe (…), que j’étais bonne à lancer les dernières pierres et confortable malgré la pression », explique-t-elle. Jasmine était sur la glace en moyenne de quatre à cinq jours par semaine durant l’année scolaire. « J’étais aussi la joueuse qui avait le plus d’expérience dans le sport et la position. » 

    Lors de la compétition provinciale d’OUA ayant eu lieu en fin février, les Ridgebacks ont pu jouer quatre fois, sans toutefois remporter de victoire. Il s’agit de la seule et première compétition à laquelle la nouvelle formation de l’équipe a participé, à cause des annulations liées à la pandémie. 

    De Hearst à Oshawa 

    Ayant joué ce sport dans sa communauté depuis un jeune âge, tant au secondaire qu’au Club communautaire de Curling, Mme Groleau constate que le curling compte un plus grand nombre de membres aux clubs d’Oshawa, comparativement à sa ville natale. Avant, elle jouait à l’échelle régionale. Maintenant, elle a accès à la province en entier, grâce aux Ridgebacks. 

    Peu importe où Jasmine est, le curling la suit. Ce qu’elle aime le plus de ce sport, c’est son aspect stratégique. « Je suis une personne qui aime bien figurer des choses et, avec le curling, c’est vraiment stratégique et précis », raconte-t-elle. 

    La taille de l’équipe lui plait également, de même que le sens de communauté et de camaraderie qui entoure le sport. Elle dit que les Ridgebacks ressemblent à une « petite famille » qui se rassemble régulièrement, au nom du curling. 

    Mme Groleau a récemment changé de programme universitaire. Anciennement étudiante en kinésiologie, elle a découvert un intérêt pour le domaine de l’infirmerie en travaillant au Foyer des Pionniers. Elle pourra donc faire des études dans ce domaine pendant les prochaines années, tout en pratiquant un sport quelle adore. 

    Autres Articles