7 octobre 2022

    Immigration : la SÉO souhaite aider le Nord à attirer des travailleurs

    Malgré les nombreuses occasions qui se présentent dans la région, à peine 1 % des personnes immigrantes choisissent le Nord de l’Ontario comme destination de choix pour s’établir au pays, selon la Société Économique de l’Ontario (SÉO).

    Cette dernière « veut améliorer cette donnée » afin d’attirer de la main-d’œuvre et de la relève pour occuper les nombreux postes vacants.

    « Le Nord de l’Ontario n’est pas une destination privilégiée par les étrangers qui veulent s’établir au Canada », déplore Stéphanie Cotnoir, conseillère en employabilité et entrepreneuriat à la SÉO. « Pourtant, le cout de la vie y est jusqu’à trois fois moins élevé que dans le reste de la province. »

    Lors de sa troisième tournée régionale, une équipe de la SÉO a visité huit circonscriptions, dont le district de Cochrane afin de rencontrer des employeurs et des intervenants locaux en vue de mieux connaitre leurs besoins et de leur offrir des pistes plus efficaces en matière de recrutement local.

    Parmi les solutions envisagées, la SÉO propose de rendre le Nord une destination de préférence pour les candidats et d’informer ceux du sud des occasions de travail dans le Nord de l’Ontario. Elle peut aussi représenter les employeurs à l’internationale par l’intermédiaire des forums d’emploi tels que Destination Canada. « C’est pour aller chercher les candidats qui correspondent à leurs attentes », commente Aïssatou Sonko, gestionnaire en employabilité et immigration à la SÉO.

    En 2020, le réseau provincial en développement économique et employabilité a réussi à attirer plus de 10 familles suivant la dernière tournée régionale.

    « La SÉO souhaite doubler ce nombre cette année », annonce Mme Sonko.

    Elle explique que le réseau vient d’ouvrir un autre poste de conseiller en employabilité et entrepreneuriat pour la région du Nord justement afin d’atteindre l’objectif fixé et pour combler les besoins en ressources humaines nécessaires pour répondre à la demande.

    En outre, une personne-ressource du Nord de l’Ontario collabore avec la SÉO depuis trois ans pour faire le lien entre le réseau et les organismes francophones de la région.

    Plus d’un défi

    Par l’entremise de leurs consultations auprès de la population du Nord, la SÉO a constaté que l’un des enjeux les plus importants qui affectent le développement économique du Nord de l’Ontario est le rythme d’accroissement de la population touchant le marché immobilier. En Ontario, la demande de logement excède l’offre, ce qui laisse plusieurs familles devant peu d’options lorsqu’ils viennent s’établir dans le Nord.

    Par ailleurs, la distance entre les milieux ruraux et les grands centres urbains est un facteur important ayant été soulevé par les employeurs et municipalités au cours des consultations de la SÉO.

    La dernière tournée des districts du Nord de la province a été possible avec l’appui de l’AFNOO, du RIFNO et des Services d’établissement du Nord-Est.

    Autres Articles