26 septembre 2022

    Hearst en bref : infirmière praticienne, véhicules lourds et politique de vaccination

    L’Hôpital Notre-Dame de Hearst demande à la Municipalité une contribution financière afin de payer les services d’une infirmière praticienne, une stratégie à court terme pour exploiter la clinique de médecins suppléants jusqu’en 2022. Le conseil municipal de Hearst s’engage à contribuer 127 040 $ au budget d’exploitation 2022, soit la moitié du budget de la clinique.

    Il n’est pas possible d’avoir recours à un financement provincial en vue de subventionner les services d’une infirmière praticienne.

    À long terme, l’Hôpital Notre-Dame poursuit son processus de recrutement pour trouver trois médecins qui pourront soigner les 3 000 résidents de la région qui sont sans médecins de famille.

    Stationnement pour véhicules lourds

    La Commission des services de police de Hearst suggère au conseil de créer des stationnements supplémentaires accessibles aux camionneurs routiers afin de libérer la rue Front lors des fermetures de route. Dans de tels cas, il arrive que bon nombre de véhicules lourds s’immobilisent le long de la rue Front, ce qui occasionne des problèmes de circulation.

    Le maire de Hearst, Roger Sigouin, apportera le sujet à trois tables de discussion pour vérifier si l’enjeu existe ailleurs dans le Nord de l’Ontario. Le maire communiquera avec l’Association des municipalités de l’Ontario pour savoir si la Ville peut avoir son appui afin d’obtenir un financement.

    Statut vaccinal

    La politique de vaccination contre la COVID-19 de la Corporation de la Ville de Hearst n’a pas été adoptée mardi. Le dossier a été remis à la prochaine rencontre du conseil qui aura lieu le 7 décembre. Après avoir reçu des avis légaux, le comité de travail a décidé qu’il faut examiner davantage la politique de vaccination avant de la mettre en vigueur.

    Ladite politique serait appliquée aux employés, bénévoles, sous-traitants et élus. Les personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner auront l’option de passer un test rapide une fois par semaine, qui devra être payé de leur poche.

    Parc des Nations

    L’appellation du « parc des cultures » au centre-ville a changé de nom et est désormais appelé le « parc des nations ». Le comité organisateur du 100e de la Ville de Hearst a trouvé plus approprié d’employer le terme « nation », soit un ensemble d’êtres humains sur le même territoire qui partagent histoire, tradition et langue, au lieu de « culture », qui désigne un groupe partageant les mêmes connaissances par des exercices intellectuels.

    Autres Articles