26 septembre 2022

    Hearst ajoute quatre projets à son calendrier

    La Municipalité de Hearst utilisera un surplus d’argent municipal pour investir dans des projets communautaires essentiels à la sécurité du public ainsi qu’au déroulement des festivités du centenaire de la Ville de Hearst. Avec un montant résiduel estimé à plus de 182 300 $, le conseil a décidé d’autoriser et diriger le personnel municipal à utiliser une partie du surplus capital pour concrétiser quatre projets avant la fin de l’année courante, soit une somme approximative de 99 000 $.

    Le premier élément ajouté à la liste est le Projet Lifesaver, issu de la Commission des services de police de Hearst pour aider les personnes vulnérables atteintes de démence qui sont égarées, aux couts estimés de 12 000 $ à 20 000 $. À l’heure actuelle, la demande pour le service n’est pas haute, explique le directeur général de la Ville de Hearst, Yves Morrissette. Toutefois, avec une population vieillissante, il dit que le besoin pourrait augmenter dans les prochaines années.

    Le projet en question devait être mis au budget de 2022, mais la Ville a décidé qu’elle pourrait l’implémenter plus tôt. Ensuite, la Municipalité envisage d’entreprendre une étude acoustique au pavillon communautaire Espace Hearst correspondant à une facture de 50 000 $. À la suite d’un entretien avec un expert de passage à Hearst, il en a été conclu que la qualité du son au pavillon pourrait être rectifiée en proposant une modification de la structure du plancher, de la vitre et du toit afin d’y améliorer l’acoustique.

    La Ville ajoute l’achat d’un deuxième afficheur de vitesse à des frais de 6 000 $ afin de sensibiliser davantage les automobilistes de la communauté à l’excès de vitesse. De plus, elle inclut l’achat d’une génératrice au garage des travaux publics pour un montant supplémentaire de 23 000 $.

    En attendant une réponse de la subvention Legacy Fund pour le financement du Parc des cultures, une somme de 75 000 $ sera laissée de côté advenant que le financement du projet soit refusé par Patrimoine Canada.

    Autres Articles