2 Décembre 2022

    Grands défis dans le domaine des garderies

    Alexandra Snider – IJL – Réseau.Presse – Le Goût de vivre

    Le 28 mars 2022, le premier ministre Doug Ford a annoncé un financement pour les services de garde qui verront une réduction des coûts de garderies jusqu’à une moyenne de 10$ par jour d’ici septembre 2025. Déjà en avril, une réduction de 25% des frais avait été annoncée. Cependant La Clé, l’organisme de services francophones du comté de Simcoe qui gère les garderies «Le petit voilier» pourra appliquer ce nouveau tarif en septembre 2022 seulement.

    Annick Brown, directrice des services à la famille à La Clé, explique que le délai est en raison du « comté de Simcoe, qui a pris beaucoup de temps pour analyser les composantes de l’entente pour pouvoir comprendre comment l’appliquer. » Mme Brown affirme que les familles seront informées une fois le rabais appliqué. Mme Brown souligne aussi que « le 10$ par jour c’est une moyenne, donc ce n’est pas nécessairement tout le monde qui va payer 10$ par jour. » Dépendant des subventions que les familles reçoivent, elles payeront plus ou moins de 10$.

    Photo : Alexandra Snider

    Toutefois, Annick Brown est très heureuse d’avoir reçu ce financement, tout comme Mélissa Ayotte, mère de 2 jeunes fils. « Si tu envoies ton enfant à la garderie chaque jour, c’est presque comme un autre loyer par mois et c’est juste pour un enfant. Si tu en as deux, c’est beaucoup. Je suis très contente. Si ça peut vraiment arriver à 10$ par jour, ça va aider beaucoup de familles. »

    Pénurie de main-d’œuvre

    Annick Brown affirme qu’il y a une pénurie d’éducateurs et d’éducatrices en service de garde à l’échelle de la province et particulièrement en français. « Notre seul défi c’est vraiment d’embaucher des éducatrices pour pouvoir desservir le nombre d’enfants qui demandent des places en service de garde. » Selon la directrice des services à la famille, c’est principalement une question de salaire. «Les éducatrices en service de garde partout dans la province ne sont pas payées selon le travail. »

    Mme Brown remarque qu’une aide-enseignante avec le même diplôme qu’une éducatrice en service de garde fera presque 10$ de plus de l’heure. Le financement provincial inclut une augmentation de salaire pour les éducateurs et éducatrices. Elle ne s’applique pas aux éducateurs et éducatrices de La Clé cette année, mais cette augmentation pourrait aider au recrutement du personnel dans les années à venir.

    En raison de la pénurie, il y a des listes d’attente pour des places en garderie, ce qui inquiète des parents. « On est sur une liste d’attente pour la garderie avec le conseil à La Source, mais c’est long », constate Mélissa Ayotte. Pendant l’année elle a embauché une gardienne à domicile. « J’ai déjà utilisé toutes mes journées de maladies parce que si la gardienne annule, là il faut rester à la maison », dit Mme Ayotte. La durée des listes d’attente varie entre garderies, précise Annick Brown, mais souvent des places se libèrent en juin et juillet. « Il nous manque du personnel, mais si on avait le personnel on pourrait ouvrir nos listes d’attente. » 

    Valoriser le travail des éducateurs

    La Clé vise à créer un environnement de travail positif en valorisant le travail des éducateurs et des éducatrices. Annick Brown souligne que des campagnes de sensibilisation sont menées au sein de la communauté afin de faire savoir qu’une « éducatrice en service de garde ce n’est pas une gardienne, c’est une éducatrice, comme une éducatrice à l’école. Elles se chargent dès le début de l’apprentissage chez l’enfant. »  Afin de pourvoir les postes d’éducateurs et éducatrices, La Clé va lancer une campagne de marketing exclusivement pour les embauches.

    La Clé s’intéresse également au recrutement d’élèves franco-ontariens. En collaboration avec La Clé, le Conseil Scolaire Viamonde a créé une Majeure Haute Spécialisation (MHS) en travail de la petite enfance qui sera offerte à Le Caron en septembre 2022.  Plusieurs jeunes choisissent déjà de faire un stage COOP avec les services de garde de La Clé, mais avec la MHS, la formation sera plus encadrée.

    Avec ses mesures de recrutement et de valorisation, La Clé souhaite que plus de personnes envisagent une carrière en petite enfance afin d’offrir un service essentiel aux familles.

    Photo principale : Mélissa Ayotte

     

     

    Autres Articles