26 novembre 2022

    Gilles Bisson, analyste politique pour les Médias de l’épinette noire !

    Le néodémocrate Gilles Bisson est officiellement à la retraite. Le politicien a moins fait partie du décor de Hearst et la région au cours des quatre dernières années, mais il a quand même passé de nombreuses années à défendre les intérêts du Nord. Le politicien à la retraite accepte son sort beaucoup mieux qu’il ne l’aurait cru. 

    Gilles Bisson a été élu pour une première fois en 1990, alors qu’il faisait partie du gouvernement. Les 28 autres années ont été passées dans l’opposition et il a vu les limites de sa circonscription changer à trois reprises. 

    À 65 ans, le politicien dans l’âme rappelle qu’il faut accepter les résultats de chaque élection. « On est si chanceux de vivre dans une démocratie. C’est nous autres qui choisissons qui va nous représenter. Quand le public décide que tu n’es plus là, c’est le temps de partir et accepter la décision. » 

    Au micro de l’Info sous la loupe au lendemain des résultats de la dernière élection, le nouveau retraité a accepté à la blague un emploi aux Médias de l’épinette noire. « Steve si je peux devenir journaliste non payé pour t’aider, ça me ferait plaisir », avait-il mentionné en riant. Or, le néodémocrate ne sera pas journaliste. Toutefois, il a accepté d’être analyste politique pour la prochaine année. 

    Sa première prédiction à titre d’analyste concerne la manière dont le Parti progressiste-conservateur gèrera la province au cours des quatre prochaines années. « Moi, je prédis que monsieur Ford va être très, mais très différent. Il va être tellement à la droite que ça va nous épeurer », dit-il de manière convaincue. 

    Une maison, un chalet au lac, des enfants et petits-enfants, la vie a offert à Gilles Bisson une nouvelle voie que le principal intéressé a hâte de vivre et il se retire de la vie politique avec le sentiment du devoir accompli.

    Autres Articles