26 septembre 2022

    Fini le passeport vaccinal en Ontario dès le 1er mars

    Le passeport vaccinal ne sera plus requis à compter du 1er mars, en Ontario, mais les entreprises qui veulent continuer de demander une preuve de vaccination aux clients pourront le faire.

    À partir du premier mars, toutes les limites de capacité seront levées en Ontario, mais le port du masque devra se poursuivre encore un certain temps.

    La levée de toutes les limites de capacité et du passeport vaccinal était initialement prévue pour le 14 mars, mais le gouvernement Ford a décidé de devancer son calendrier en raison du ralentissement de la transmission du virus.

    Le premier ministre ontarien Doug Ford en a fait l’annonce, lundi.

    Il a aussi annoncé un assouplissement des mesures sanitaires à compter de jeudi, le 17 février, plutôt que le 21 février, comme il était prévu au précédent calendrier provincial.

    Rassemblements

    Dès lors, les rassemblements pourront compter 50 convives à l’intérieur, et 100 à l’extérieur.

    La plupart des endroits et des établissements où le passeport vaccinal est toujours demandé n’auront plus à limiter le nombre de clients qu’il est possible d’accueillir.

    CPAC

    Cela inclut les restaurants, bars, salles de gyms, cinémas et les casinos.

    Les arénas sportifs, les salles de spectacles et les théâtres pourront accepter des spectateurs jusqu’à 50% de leur capacité habituelle.

    Les boîtes de nuit et les bars où les clients peuvent danser pourront accueillir des clients jusqu’à 25 % de leur capacité habituelle.

    Par ailleurs, dès vendredi, les adolescents âgés de 12 à 17 ans seront admissibles pour leur troisième dose du vaccin contre la COVID-19.

    Rappelons que jeudi dernier, la province a annoncé la levée de la « Directive 2 », qui empêchait les hôpitaux d’effectuer des chirurgies et des opérations non urgentes.

    Le crédit ne va pas aux manifestants

    La levée des mesures sanitaires n’est pas «grâce à ce qui se passe à Ottawa et à Windsor, mais en dépit de cela», a insisté le premier ministre Ford lors de sa conférence de presse.

    À ses dires, « ce plan était en place bien avant le début des manifestations ».

    Doug Ford affirme que son gouvernement a pris la décision de devancer les étapes du déconfinement en raison du ralentissement de la transmission du virus et que son choix n’a rien à voir avec les perturbations que causent les manifestants anti mesures sanitaires depuis plus de deux semaines.

    Il a aussi assuré que ses décisions n’avaient aucun lien avec l’approche des élections provinciales, qu’il ne tolère pas « l’anarchie » et que les manifestants doivent quitter pour permettre aux entreprises de rouvrir leurs portes.

    Le premier ministre ontarien a fait part des tensions que la pandémie a causées au sein de sa propre famille. « C’est l’une des choses les plus difficiles que ma famille et moi avons traversée. »

    Photo : https://covid-19.ontario.ca/fr/verif

    Autres Articles