3 Décembre 2022

    « Devrais-je adopter un animal de compagnie à la retraite ? »

    Votre horaire s’est largement libéré depuis vo­tre départ à la retraite et vous envisagez d’inviter un nouveau compagnon dans votre demeure ? Poursuivez votre lecture pour voir si vous devriez ou non adopter un animal de compagnie.

    Impacts sur la santé

    Le fait de posséder un animal domestique comporte plusieurs bienfaits. Parmi ceux-ci, on compte la diminution du stress et de l’anxiété, la réduction du sentiment de solitude et l’augmentation de l’estime de soi et du bien-être général. Avoir un chien, par exemple, contribue également à élever votre niveau de socialisation et votre pratique d’activités physiques lors de vos promenades et de vos visites au parc, entre autres, ce qui a un impact non né­gligeable sur votre santé.

    Éléments à considérer

    Quel que soit l’animal qui vous fait envie, il importe de réfléchir à long terme. Cela impli­que de considérer son espérance de vie, mais aussi vos projets. Pensez, notamment, au moment où vous planifiez vendre votre propriété pour aller vivre en résidence ainsi qu’à votre désir de voyager. Tâchez de déterminer qui sera en mesure de s’occuper de votre compagnon durant vos absences.

    Enfin, sélectionnez un camarade qui répond à votre degré d’autonomie. Si vous optez pour l’adoption d’un chien, par exemple, et que vous n’êtes pas très actif, il vaut probablement mieux ne pas choisir un jeune animal vigoureux dont l’énergie et la force pourraient vous faire per­dre l’équilibre! Si votre mobilité est réduite, un chat, un rongeur ou un poisson constituent d’intéressants compagnons.

    Envie de donner une seconde chance à un animal abandonné ? Visitez un refuge de votre région !

    Autres Articles