7 octobre 2022

    Crise du logement : « C’est urgent, il faut faire de quoi ! » – Roger Sigouin

    Afin de s’attaquer à la crise du logement, la Ville de Hearst collaborera avec des investisseurs prêts à construire des appartements supplémentaires dans la communauté. Lors d’une rencontre à huis clos, le conseil municipal s’est entretenu avec un investisseur du secteur de la construction prêt à s’impliquer dans un projet d’immeuble à logements.

    Le conseil souhaite que les travaux commencent au plus tard le printemps prochain. « La Ville de Hearst va peut-être bien se mettre la tête sur la buche, mais on n’a pas le choix », précise le maire de Hearst, Roger Sigouin. Il souligne le fait que la Ville n’a pas le choix que d’agir par rapport à la pénurie de logements. Le projet proposé permettrait d’assouplir la position de l’hôpital et du foyer qui hébergent temporairement des résidents, ainsi que d’offrir des logements aux personnes âgées qui sont encore sur une liste d’attente.

    Les discussions avec l’investisseur devront se poursuivre avant de procéder à l’ébauche du projet. Le groupe de travail déterminera combien d’appartements seront construits afin que le projet soit le plus rentable possible. Un entrepreneur local désire également s’impliquer dans le développement de logements avec l’appui des gens de l’extérieur, mentionne le maire. « Il voit qu’il y a un problème qui presse et puis nous autres aussi, on le voit », explique-t-il.

    Résidence Taïga

    Le maire a confirmé que la Ville ne cèdera pas le terrain municipal devant l’Hôpital Notre-Dame de Hearst afin de construire la résidence pour ainés Taïga. Les membres de la Corporation Taïga ont récemment soumis une demande en ce sens au conseil municipal afin d’y bâtir une résidence pour les ainés autonomes de la région.

    Il faudra regarder ailleurs afin de réaliser ce projet de logements, informe le maire. « Le terrain que Taïga voulait, c’est certain que le conseil de Ville a dit que ce n’est pas à vendre, c’est non », confirme le maire.

    Il explique que le terrain en question est gardé pour réaliser un projet d’agrandissement éventuel de l’hôpital.

    Autres Articles