26 septembre 2022

    Conduite périlleuse des camionneurs : « C’est ça qu’on vit au jour le jour » – Guy Bourgouin

    La conduite dangereuse de certains camionneurs sur la route 11 est un sujet sur toutes les lèvres des citoyens de la région depuis longtemps. Qui plus est, l’accident de la semaine dernière à Opasatika impliquant un camionneur de semi-remorque a remis en évidence l’inquiétude d’y conduire ou d’en être proche. Le 1er décembre, le député de Mushkegowuk-Baie James, Guy Bourgouin, a déposé une autre fois à Queen’s Park un projet de loi abordant les failles dans le système quant au maintien et l’entretien des routes provinciales.

    Le gouvernement Ford a voté contre le projet de loi au premier tour.

    « Il faut continuer à mettre de la pression sur ce gouvernement », commente M. Bourgouin.

    À la mi-novembre, en discutant de vive voix avec des membres de la Police provinciale de l’Ontario (PPO), le député a entendu que les compagnies d’assurances disent aux conducteurs de camions commerciaux de prendre la route 11 au lieu de la route 17 afin de garantir et garder en vigueur leur assurance routière. Conséquemment, le journal Le Nord a contacté la compagnie Northbridge. La directrice des communications, Amélie Vincent, affirme que la compagnie ne demande pas à ses clients de prendre la route 11 au lieu de la route 17, et que Northbridge « n’a pas de commentaires spécifiques à émettre » à ce sujet.

    Nous n’avons cependant pas reçu un retour d’appel des autres compagnies d’assurances avant la date de tombée de l’article.

    Au cœur de l’enjeu

    « Je blâme les institutions qui donnent des licences aux chauffeurs qui ne devraient pas être derrière la roue s’ils n’ont pas été exposés à certaines conditions », avance le député, croyant qu’il y a un sérieux problème au sein des institutions qui forment les conducteurs routiers et délivrent des permis de conduire.

    Il a également discuté avec des compagnies d’assurances afin de trouver des solutions pour améliorer la situation régionale. Il a été proposé d’introduire l’usage de simulateurs afin de mieux former les conducteurs de camions et de les préparer aux conditions de la route, surtout en hiver.

    Il veut communiquer sans délai avec la ministre des Transports, Caroline Mulroney, pour faire avancer le dossier.

    Photo : https://www.transportroutier.ca/

    Autres Articles