6 octobre 2022

    Comment prévenir les intoxications alimentaires chez les oiseaux ?

    Les intoxications alimentaires chez les oiseaux ne sont (malheureusement) pas rares, et s’avèrent souvent fatales. Pour l’amour de votre précieux camarade à plumes, apprenez ce qu’il faut faire pour empêcher que cette situation se produise.

    D’emblée, retenez que plusieurs aliments destinés aux humains sont dangereux pour les oiseaux. Si vous donniez au vôtre une petite gorgée de café, une brisure de chocolat ou une croustille, par exemple, vous pourriez le regretter amèrement! Certains végétaux qui semblent inoffensifs sont aussi à proscrire — les oignons et les avocats, entre autres. N’offrez à votre animal que de la nourriture recomman­dée par un vétérinaire, et retirez régulièrement les aliments non consommés de sa cage pour éviter qu’ils moisissent et développent des bactéries.

    Votre volatile peut voler librement dans la maison ? Ne laissez jamais d’aliments potentiellement nocifs à sa portée et gardez en tête qu’une foule de dangers le guettent, comme des produits nettoyants ou des plantes d’intérieur toxiques.

    Enfin, plusieurs espèces d’oiseaux ont tendance à gruger les accessoires dans leur cage (ex. : décorations, jouets, perchoirs) pour aiguiser leur bec ou chasser l’ennui. Assurez-vous que ceux-ci sont faits de matériaux sécuritaires.

    Quels sont les symptômes d’une intoxication ?

    Malgré vos précautions, il demeure possible que votre camarade avale une substance nocive. Les symptômes suivants sont associés aux intoxications alimentaires :

    • Il mange peu ou cesse de manger ;
    • Il tremble ou a des spasmes ;
    • Ses plumes sont gonflées ;
    • Il ne bouge presque plus ou semble paralysé ;
    • Il vomit ou fait des selles liquides ;
    • Il respire avec difficulté.

    Le comportement de votre oiseau change subitement ? Consultez un vétérinaire immédiatement !

    Autres Articles