22 mai 2022

    Chiropraticien : l’union des traitements et de la prévention

    Le chiropraticien est un professionnel de la santé dont la formation universitaire lui permet de diagnostiquer et de traiter de nombreux troubles neuromusculosquelettiques. Qu’il s’agisse de maux de dos, de problèmes articulaires ou d’atteintes au système nerveux, il peut offrir des conseils et mettre en œuvre un plan de traitement qui favorisera le rétablissement de son client. Son rôle en est aussi un de prévention : il peut proposer, par exemple, des exercices visant à corriger la posture ou sensibiliser son patient sur les impacts de son mode de vie et de son alimentation.

    De nombreuses exigences

    En plus de devoir réussir des études universitaires de haut niveau, le chiropraticien doit être doté d’une bonne santé, puisque son travail exige souvent d’être en position debout et d’effectuer diverses manœuvres physiques dans le cadre de ses traitements. Du fait qu’il œuvre auprès du public, il doit aussi démontrer de l’empathie, d’autant plus que sa clientèle est souvent considérablement affectée par la douleur.

    S’il souhaite établir sa propre clinique, le chiropraticien devra être bien organisé et posséder des aptitudes en gestion, puisqu’il devra veiller au bon fonctionnement de toutes les facettes de son entreprise, de la supervision du personnel aux opérations financières.

    Une profession en plein essor

    Bien que la chiropratique mise sur la capacité du corps humain à se maintenir en santé et à se guérir de façon naturelle, elle a également tiré profit des progrès technologiques afin de se moderniser et d’offrir des traitements toujours plus variés et efficaces. En plus des techniques propres à la chiropratique, un traitement peut faire appel, par exemple, à des appareils à percussion ou à des ultrasons permettant de cibler un problème précis. Depuis l’adoption de la Loi sur la chiropratique en 1973, la discipline a bénéficié d’une reconnaissance sans cesse grandissante au Québec et constitue un terreau foisonnant pour la recherche et le développement en matière de santé.

    ———————

    Un métier caractérisé par la rigueur

    Afin de pouvoir prodiguer des soins, les chiropraticiens doivent être membres de l’Ordre des chiropraticiens du Québec. Ils sont également tenus d’honorer le code de déontologie auquel ils sont assujettis, lequel précise notamment que leur profession doit être exercée dans le respect de la vie, de la dignité et de la liberté de leurs patients. En plus d’avoir réussi leurs études universitaires, ils ont l’obligation de renforcer leurs compétences en participant à des activités de formation continue.

    ———————

    Autres Articles