23 mai 2022

    Attention : les ménés n’ont plus le droit de traverser le chemin de fer

    Par Steve Mc Innis et Ellie Mc innis

    Lors d’une récente émission de l’Info sous la loupe sur les ondes de CINN 91,1 avec comme invité le député provincial de Mushkegowuk-Baie James, Guy Bourgouin a pris par surprise une bonne partie de la population, surtout les amateurs de pêche, en révélant que prochainement, les ménés ne pourront plus être transportés d’un territoire à un autre. 

    Une nouvelle loi imposée par le ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts mentionne qu’il ne sera plus permis d’acheter des appâts, ou minnows , sur un territoire et de les utiliser sur un autre territoire dès la prochaine saison de pêche. Pour les amateurs de pêche de Hearst, le passage du chemin de fer à l’ouest de la ville a été désigné comme ligne de démarcation. 

    Cette loi serait pour protéger les lacs des espèces envahissantes ou encore des bactéries. Ça n’en prenait pas plus pour faire sursauter le député de Mushkegowuk-Baie James, Guy Bourgouin. « Il y a deux zones, donc les personnes qui vont acheter des mémés chez Typers ne pourront pas passer la track avec ces ménés-là. Ça veut dire que quand tu vas au Fushimi, si tu veux t’acheter des ménés, y faut que tu ailles les chercher soit à Longlac ou une place qui vend des ménés. Aucun sens ! », déplore le député provincial. 

    Cette nouvelle loi complique largement les ventes des commerçants comme Typer’s Bait and Tackle, installé sur la rue Front. « Le problème serait moins compliqué si je me bâtissais une autre shop l’autre côté de la track », déplore le propriétaire de Typer’s, Sébastien Lizotte. 

    Résultat d’une étude 

    Une étude aurait été menée au sujet de la contamination des cours d’eau du nord de l’Ontario il y a plusieurs années. Certaines recommandations de cette étude auraient tout simplement été mises en vigueur cette année. « Il y aurait eu des consultations. C’est sûr que je vais rencontrer le MNR, je suis en train d’aligner ça parce que ça n’a aucun sens », soutient Guy Bourgouin. 

    « Ça, c’est des fonctionnaires qui n’ont aucune conscience de comment ça fonctionne ! Les deux bras m’ont tombé quand j’ai entendu ça. J’ai dit : “t’es pas sérieux”. J’ai appelé mon collègue, Mike Mantha, puis lui aussi il était crinqué comme moi. Il m’a dit au téléphone : “faut tu pas être imbécile de mettre des lois de même” », ajoute-t-il. 

    « Décision ridicule » 

    Après plus de quarante ans au conseil municipal de Hearst, le maire Roger Sigouin était dans tous ses états. Selon lui, il n’y a pas une grosse différence entre cette nouvelle démarcation et la ligne du caribou forestier. « On dirait que le ministère des Richesses naturelles a le tour de paraitre et prendre des décisions ridicules et ça, ça me pue au nez », indique avec stupéfaction M. Sigouin. « Je vais leur faire une recommandation de commencer à numéroter les minnows pour les différencier et les vendre sur le marché. Ils sont rendus aussi stupides que ça. Ça fait des années que je suis à la Ville et j’essaie de faire changer des décisions aussi ridicules que ça, ça n’a aucun sens. » 

    Le premier magistrat déplore le fait que ce sont les entreprises qui paient la note. « J’aimerais voir cette gang de preneurs de décisions se partir en entreprise pis avoir des stupidités de même implantées dans leurs communautés, ça n’a aucun sens. » 

    Autres Articles