14 août 2022

    5 mythes à déconstruire sur les OGM

    Les organismes génétiquement modifiés (OGM) soulèvent souvent des discussions animées. Pour faire la part des choses, voici cinq mythes à briser à leur sujet.

    1. « Les OGM sont nocifs pour la santé »

    Bien que de nombreux activistes décrient la manipulation génétique des aliments, peu de données semblent corroborer leurs craintes, alors que les études qui suggèrent l’innocuité des OGM sont légion. L’effet à long terme du procédé est toutefois incertain, si bien qu’une attitude de prudence est de mise.

    1. « Les OGM se comparent à la sélection naturelle »

    Les manipulations génétiques sont parfois comparées à l’évolution que subissent les organismes dans la nature. Le parallèle est toutefois discutable, puis-que les laboratoires forcent et précipitent la cohabitation de gènes qui, par surcroît, ne se seraient pas nécessairement croisés dans le monde naturel.

    1. « Les OGM modifient l’ADN humain »

    Les gènes des aliments — modifiés en laboratoire ou non — se retrouvent dans le plasma sanguin lors de la digestion. Cependant, les cellules disposent d’un système de protection qui empêche ces gènes d’interférer avec leur propre matériel génétique.

    1. « Les études favorables aux OGM sont biaisées »

    Même si des études peuvent être subventionnées par des sociétés qui bénéficient de conclusions favorables aux OGM, cela ne suffit pas à les discréditer. D’un point de vue purement scientifique, la valeur d’une étude repose sur la méthodologie employée et sur la rigueur du processus déductif. Cela dit, les sources de financement d’une étude imposent effectivement une attention additionnelle, puisqu’elles sont susceptibles d’affecter l’objectivité des résultats.

    1. « Le débat entourant les OGM est terminé »

    Malgré que la plupart des données scientifiques soient positives, la curiosité intellectuelle et les débats demeurent essentiels. La modification génétique est un procédé relativement nouveau, si bien qu’elle devra continuer de faire l’objet d’une grande vigilance.

    Autres Articles