Le Commissariat aux services en français de l’Ontario annonce le déclenchement d’une enquête sur les coupes dans la programmation en français de l’Université Laurentienne (UL).

Depuis que l’UL a sabré plusieurs de ses programmes, dont 28 en français, la Commissaire aux services en français, Kelly Burke, a reçu une soixantaine de plaintes « quant à l’équité et à la transparence » derrière les coupes.

« De nombreux étudiants franco-ontariens et d’autres dans la communauté nous ont dit que cette situation affecte profondément leur capacité d’être éduqués et de travailler en français », dit Burke.

La Commissaire veut répondre à trois questions lors de son enquête :

  • L’UL a-t-elle respecté ses obligations en tant qu’organisme partiellement désigné en vertu de la Loi sur les services en français (LSF) ?

  • Le ministère des Collèges et des Universités a-t-il respecté ses obligations en vertu de la LSF dans le cadre de la restructuration financière de l’UL ?

  • Le ministère des Affaires francophones a-t-il respecté son rôle d’administration de la LSF dans le cadre de la restructuration financière de l’UL ?

Les enquêteurs examineront la documentation pertinente avec des membres de l’UL, du personnel des deux ministères, et des plaignants.

Si vous disposez de renseignements pertinents pour l’enquête, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de l’Ombudsman afin de soumettre une plainte.