Après plusieurs semaines où l’Ontario était aux prises avec des dizaines de milliers de tests de dépistage de la COVID-19 en attente d’analyse, la ministre de la Santé Christine Elliott a assuré, mercredi, que les arriérés de dépistage ont été réduits à zéro.

«Les tests de dépistage sont à jour», a fait savoir Mme Elliott. Les arriérés de dépistage, qui ont atteint les 70 000 au début du mois d’octobre, étaient en partie causés par le manque de personnel et par une pénurie mondiale des produits chimiques nécessaires pour analyser les échantillons.

Ils ont posé d’importants inconvénients aux Ontariens, dont certains ont dû attendre plus d’une semaine pour recevoir leur résultat.

À la fin du mois de septembre, le gouvernement Ford a modifié sa stratégie de dépistage, empêchant les personnes asymptomatiques de recevoir un test de dépistage, à moins qu’elles souhaitent visiter leurs proches à l’hôpital ou qu’elles soient des travailleurs de la santé.

Par ailleurs, l’Ontario a embauché 600 nouvelles personnes responsables du traçage des contacts des personnes atteintes de la COVID-19 et gestionnaires de cas.

La province a aussi ajouté à son système de dépistage des pharmacies qui peuvent faire subir des tests aux personnes asymptomatiques.

Ces changements ont tous été apportés pour réduire les délais liés au dépistage en province.

À lire aussi: COVID-19 : 16 000 personnes de plus pour tracer les contacts en Ontario et L’Ontario change sa stratégie de dépistage

Santé mentale chez les jeunes

Mercredi, le premier ministre Doug Ford a annoncé un financement spécialisé de 24 millions $ en santé mentale pour les enfants et les jeunes.

Ces fonds serviront entre autres à embaucher du personnel supplémentaire, à améliorer l’accès aux services de thérapie et à mettre en place de nouveaux programmes pour la gestion de l’anxiété et pour s’attaquer aux troubles alimentaires.

COVID-19: 9 décès en Ontario

La COVID-19 a fait neuf victimes en Ontario, mardi, portant le total du nombre de décès liés au virus à 3 062 en province, dont 1 981 résidents de foyers de soins de longue durée et huit employés de ces établissements.

La santé publique fait aussi état de 790 nouvelles infections au coronavirus, mercredi. Depuis le début de la crise sanitaire en Ontario, 66 686 cas de COVID-19 ont été répertoriés.

Mardi, parmi les 260 personnes atteintes du virus hospitalisées, 71 étaient aux soins intensifs. De ces patients-là, 49 étaient sous respirateur.

Des personnes qui ont contracté la COVID-19, 86 % sont maintenant considérées comme guéries.

Photo : https://www.santeestrie.qc.ca/nouvelle/covid-19-en-attente-dun-resultat-de-depistage/